«On raconte que», une série de capsules vidéo qui revisitent l’histoire du Maroc

100
DR.

L’incubateur d’idées Incha’, animé par l’historien et politiste Nabil Mouline, lance le premier manuel virtuel de l’histoire du Maroc. Le projet intitulé «On raconte que» promet en trente vidéos de dix minutes chacune de présenter au grand public les principaux épisodes de l’histoire du Royaume.

Alliant illustrations, pièces d’archive et récit, le manuel virtuel revient sur les événements, les personnages, les institutions et les symboles qui ont façonné le passé du pays, et qui continuent à influer sur son présent.

«Notre objectif, souligne Nabil Mouline, n’est pas d’imposer un Grand récit au public, qui serait nécessairement simpliste et linéaire, mais de lui fournir une histoire scientifique, aussi complexe que décomplexée, et surtout, plurielle ».

Lire aussi: Nabil Mouline: «En Arabie saoudite, le prochain roi devra choisir entre sa famille et ses sujets»

Le premier épisode de la série est dédié à un événement fondateur, mais néanmoins méconnu, de l’histoire contemporaine du Maroc : le soulèvement du Rif (1958-1959). Ce chapitre est d’autant plus actuel que l’on en commémore le 60e anniversaire cette année. Il sera diffusé jeudi 31 janvier 2019 sur les réseau sociaux.

Lire aussi: Archives vidéo: 100 ans d'histoire du Maroc à portée de clic

« On raconte que » est le premier projet de Incha’, une initiative inédite qui se présente comme un incubateur d’idées novatrices dans les domaines politique et culturel. Incha’ a été créée en 2018, autour d’une équipe pluridisciplinaire.

Pour rappel, Nabil Mouline, qui dirige l’incubateur, est chercheur au CNRS. Il est entre autres l’auteur de « Le califat imaginaire » d’Ahmad al-Mansur. « Pouvoir et diplomatie au Maroc au XVIe siècle » (PUF, 2009) ou encore « Les clercs de l’islam. Autorité religieuse et pouvoir politique en Arabie Saoudite » (PUF, 2011)