Pluie de stars à Essaouira pour les 20 ans du Festival Gnaoua

DR

 

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde fête cette année ces 20 ans d’existence. Découvrez ce que les organisateurs ont concocté pour marquer l’événement.

M.K.

Pour un festival, boucler 20 éditions sans interruption, surtout sous nos cieux, relève de l’exploit, mais le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira l’a fait. Depuis sa création en 1997, ce rendez-vous musical n’a cessé de grandir en notoriété, continuant de surprendre ses nombreux fidèles affluant du Maroc et du monde entier. Le secret de sa longévité: faire collaborer les artistes les plus talentueux du monde avec les maîtres Gnaoua. Une rencontre fusionnelle qui donne naissance à d’intenses moments d’improvisation musicale.

Ce 20e anniversaire marque également le retour du festival Gnaoua au mois de juin, après les récentes éditions organisées en mai en raison du ramadan. Pour fêter l’événement, plusieurs grands noms sont attendus dans la ville des Alizés. On parle entre autres de la légende du blues Lucky Peterson, le virtuose du jazz Bill Laurance, la superstar brésilienne Carlinhos Brown ou encore le célèbre chantre sénégalais Ismaël Lô, longtemps réclamé par le public. Le public découvrira ou redécouvrira également Murad Ali Khan, Aboubacar Kouyaté, Mehdi Nassouli, Jean-Philippe Rykiel, Hindi Zahra, Alexandre Warnez, etc.

Par ailleurs, des musiciens ayant déjà participé au festival reviennent cette année pour des créations revisitées. L’on aura ainsi droit à une résidence du Maâlem Abdeslam Alikane avec le pianiste congolais Ray Lema, à un spectacle du groupe Band of Gnawa dirigé par Loy Ehrlich, ainsi qu’à un autre d’Amazigh Kateb et de Gnawa Diffusion. D’autres résidences sont également programmées, dont notamment un spectacle alliant soufisme indo-pakistanais et tagnaouite proposé par Titi Robin, ainsi qu’un voyage de Guinée à Sidi Ali Ben Hamdouch proposé par le Maâlem Hassan Boussou et ses compagnons.

Mais le Festival Gnaoua et musiques du monde, c’est plus qu’un simple événement musical. Il organise ainsi, en collaboration avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), le Forum des droits de l’Homme, lancé il y a six années. Devenu une pierre angulaire du festival, le forum a cette année pour thème «Créativité et politiques culturelles à l’ère du numérique». N’oublions pas non plus d’autres attractions comme «Les ateliers du festival», «La boutique du festival», ou l’incontournable «Arbre à palabres». Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde 2017 se déroulera du 29 juin au 1er juillet prochains.