L'Espagne cède le théâtre Cervantes au Maroc

à 12:00
DR.

Le gouvernement espagnol, réuni vendredi dernier en Conseil des ministres, a décidé de faire un "don irrévocable" du grand théâtre Cervantes au Maroc à condition qu'il soit restauré.

En 2015, l'Espagne avait annoncé la cession du grand théâtre Cervantes au Maroc, après des années de négociations. Mais des crises au sein des gouvernements espagnol et marocain avaient empêché cet accord de prendre effet et ce n'est que vendredi dernier que l'accord a enfin été bouclé. L'Espagne a décidé de céder le théâtre vieux de 106 ans au Maroc, à condition que ce dernier s'engage à le restaurer.

Lire aussi: Tanger: la longue agonie du théâtre Cervantes

"Il s'agit d'un bâtiment d'une valeur architecturale et culturelle incontestable qui nécessite un investissement important pour sa réhabilitation, ce que les différentes administrations espagnoles n'ont pas été en mesure d'offrir.Après avoir étudié les options possibles pour sa restauration, il a été décidé qu’il soit cédé au Maroc, en réponse à l'offre du gouvernement marocain de restaurer et de gérer le théâtre. Le Maroc devrait par ailleurs s’engager à maintenir une composante espagnole dans la programmation culturelle du théâtre", lit-on dans un communiqué publié par le gouvernement espagnol et relayé par le site El Pais.

Lire aussi: Et c’est parti pour la construction du Théâtre de Casablanca

Selon El Pais, le théâtre serait utilisé "à des fins d'utilité publique, d'intérêt social et de promotion de la culture espagnole et marocaine". La gestion de la programmation de l'espace relèvera d'une commission mixte espagnole et marocaine. La restauration de ce bâtiment de 1.400 places, nécessiterait quant à elle un investissement de cinq millions d’euros.

Pour rappel, l'histoire du Grand théâtre Cervantes remonte à 1911, quand un riche commerçant espagnol, Manuel Pena, décide de l'ériger afin de le dédier à son épouse Esperanza Orellana, passionnée de théâtre. Inauguré en décembre 1913, il est considéré comme le premier grand théâtre marocain et son parcours est intimement lié à la présence espagnole. Il a d'ailleurs été acheté par l'état espagnol en 1929. Le bâtiment est également témoin de la période où la ville disposait d'un statut international. Une multitude de troupes et de grands artistes de différentes nationalités s'y étaient produits, comme par exemple le grand chanteur d'opéra italien Enrico Caruso.