Diapo. Plus de 300.000 spectateurs pour les 20 ans du Festival Gnaoua

Carlinhos Brown ©DR

Le Festival Gnaoua et Musiques du monde, qui a célébré cette année ses 20 ans, a accueilli plus de 300.000 spectateurs contre 20.000 lors de la première édition.

Le Festival Gnaoua et Musiques du monde, qui s’est clôturé samedi soir, a tenu toutes ses promesses, battant des records, se positionnant ainsi comme un événement majeur de la cité des alizés. Cette performance vient témoigner de la notoriété du l’événement et confirmer sa place de choix sur l’échiquier des prestigieuses manifestations culturelles et musicales mondiales.

La ville d’Essaouira, durant trois jours, a vécu « la fièvre gnaoua », sous le son des guembris et des crotales qui a envahi la Cité des Alizés pour le grand bonheur des fans qui attendaient avec impatience leur festival préféré. L’ancienne Mogador a chanté à l’unisson et en chœur une ode à la liberté et à la tolérance.

Outre sa portée culturelle, le Festival Gnaoua et Musiques du monde renforce la dynamique économique de la ville basée essentiellement sur le tourisme et l’artisanat. Durant la période du festival, tous les établissements hôteliers affichent complet et les produits artisanaux se vendent comme du petit pain.

Le Festival Gnaoua et Musiques du monde a fêté cette année ses 20 ans avec une programmation musicale unique, riche et variée et des concerts inoubliables et des artistes de renom. Cet anniversaire a été aussi marqué par l’organisation pour la sixième année consécutive du Forum des droits de l’Homme en étroite collaboration avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

Lieu de rencontre, d’échange et de réflexion, ce forum a abordé cette année la problématique liée aux relations entre le digital et la culture. La 20e édition du Festival Gnaoua et Musiques du monde a investi les espaces les plus emblématiques de la ville, comme la Place Moulay El Hassan et la plage pour les spectacles publics, Borj Bab Marrakech, Dar Loubane et Zaouïa Issaoua.