Aides aux artistes: El Ferdaous s’explique après la polémique

1180
Le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous. /DR

Les subventions accordées récemment aux artistes font grincer des dents. Plusieurs d’entre eux ont crié à l’injustice, poussant ainsi le ministre de la Culture à réagir.

Dès sa publication, la liste des artistes bénéficiant d’aides «exceptionnelles» a fait jaser. Ces aides correspondent au programme exceptionnel de soutien, destiné au domaine artistique au titre de l’année 2020. Au total, 1.096 projets ont été déposés auprès du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, qui en a retenu 459.

Un chiffre relativement faible qui n’a pas manqué de faire réagir plusieurs grandes figures de la scène artistique marocaine, telle que la chanteuse Latifa Raâfat, qui n’y figure pas. En effet, dans une longue vidéo partagée sur sa page Instagram, la chanteuse affirme qu’il y a tromperie sur cette liste, où «elle ne reconnaît aucun nom».

 

Lire aussi: El Ferdaous annonce un programme de sauvetage des salles de cinéma

 

Dans la foulée, la chanteuse fait part de la détresse de plusieurs artistes et musiciens qui ont été contraints de «vendre leurs instruments (…) ou de mendier» pour pouvoir survivre en ces temps de crise, où tout le secteur est à l’arrêt.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L A T I F A R A A F A T (@raafatlatifa) le

D’autres artistes lui ont emboité le pas et annoncé qu’ils renonçaient finalement à cette aide, comme Nouamane Lahlou à qui le ministère avait attribué une aide de 160.000 DH pour financer ses projets artistiques. Le chanteur a décidé finalement de verser ce montant au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus. Il sera suivi par le chanteur Said Mouskir qui a décidé lui aussi de reverser la subvention qui lui a été accordée à des projets sociaux.

اتخذتُ قراري بتوقيف عملية الإنتاج و امتناعي عن الاستفادة ؛ مطالبا الوزارة أن تحول المنحة المخصصة لمشروعي الفني إن هي…

Posted by Nouamane Lahlou on Wednesday, 30 September 2020

Les explications d’El Ferdaous

Pour désamorcer la polémique, le ministre de la Culture Othmane El Ferdaous a tenu à préciser sur Fracebook les critères d’adjudication de ces aides. Il rappelle tout d’abord que «les dispositifs transversaux mis en place grâce au Fonds Covid19 ont permis à plus 3700 détenteurs de cartes d’artistes (anciennes ou nouvelles) de bénéficier des dispositifs TadamonCovid (Ramed et informel), soit un taux d’acceptation des dossiers de 70%».

 

Lire aussi: Post-covid: le plan «choc» d’Othmane El Ferdaous pour le monde culturel

 

«Mais l’ampleur des dommages portés au secteur artistique par le coronavirus ont conduit le ministère à mobiliser le Fonds National pour l’Action Culturelle pour lancer un appel à projets artistiques», souligne le ministre. Il explique ainsi que «le nombre de projets candidats multiplié par trois en 2020, passant de 327 en 2019 à 1096» et que «le nombre de projets bénéficiaires est passé de 155 projets en 2019 à 459 projets en 2020, également multiplié par trois».

Quelques précisions concernant l'opération de soutien exceptionnel aux Arts. La transparence de l'action publique est…

Posted by Othman El Ferdaous on Thursday, 1 October 2020

Ces aides ont nécessité une «enveloppe globale de 37 millions de dirhams qui, bien qu’elle demeure en dessous du record atteint en 2016 avec 40 millions de dirhams, constitue une augmentation de +30% par rapport au soutien 2019», affirme El Ferdaous.

Le ministre souligne également que le cahier des charges publié au mois de juin 2020 a clairement défini deux priorités, à savoir «un intérêt particulier accordé en premier lieu aux projets auxquels participent un nombre important de détenteurs de cartes d’artistes qui ne sont pas fonctionnaires», ainsi qu’un «intérêt particulier accordé en second lieu aux porteurs de projets n’ayant pas bénéficié de soutien», car plus de 80% des 459 porteurs de projets retenus en 2020 n’ont pas bénéficié du soutien 2019.

«La transparence de l’action publique est toujours préférable et les citoyens ont un droit d’accès à l’information. C’est pourquoi les résultats de l’appel à projet 2020 ont été entièrement publiés sur le site du ministère pour préserver la clarté sur l’usage du denier public», a précisé le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports sur sa page Facebook.

Et pour plus de transparence, Othman El Ferdaous a annoncé que son ministère travaillait à la dématérialisation du processus d’appels à projets, afin d’améliorer les modes de communication avec l’ensemble des parties prenantes. Une initiative qui devrait rassurer les artistes concernés…