Post-covid: le plan «choc» d’Othmane El Ferdaous pour le monde culturel

289

Alors que les événements culturels ont été annulés les uns après les autres depuis l’annonce du premier cas du coronavirus au Maroc, le monde de la culture est à l’agonie. Le ministre chargé du secteur, Othmane El Ferdaous, a annoncé hier via ses comptes sur les réseaux sociaux, un programme «exceptionnel» de soutien aux acteurs culturels des mondes de l’art et du livre, personnes physiques, associations et entreprises, en vue d’atténuer l’impact socio-économique de l’état d’urgence sanitaire.

Ainsi, il est prévu une distribution anticipée par le Bureau Marocain des Droits d’Auteurs (BMDA) à partir du 15 juin au profit des auteurs et créateurs adhérents, de toutes les répartitions restantes programmées pour l’exercice 2020, soit 35,4 MDH, à savoir les perceptions de l’année 2019 des droits d’auteur et de la rémunération pour copie privée pour les trois catégories: lyrique, dramatique et littéraire.

Le ministre prévoit également le lancement à partir du 17 juin d’un appel à projets artistiques pour une enveloppe globale de 39 millions de DH. Cela concernera le théâtre et les tournées nationales pour une enveloppe prévisionnelle de 20 MDH (jusqu’à 200.000 DH par projet), la musique, chanson, arts de la scène et arts chorégraphiques pour une enveloppe prévisionnelle de 12 MDH (jusqu’à 250.000 DH par projet), les expositions d’arts plastiques et/ou visuels portées par les galeries pour une enveloppe prévisionnelle de 2 MDH (jusqu’à 250.000 DH par projet).

 

 

Lire aussi: Après la presse, El Ferdaous au secours des artistes et des professionnels du livre

 

 

L’autre volet comprend en outre l’acquisition d’oeuvres d’arts plastiques ou visuels auprès des artistes pour une enveloppe prévisionnelle de 3 MDH (de 5000 DH à 30.000 DH par oeuvre) afin «d’enrichir les collections du Ministère et d’encourager les jeunes talents», ainsi que la participation à l’initiative d’acquisition d’œuvres d’arts plastiques et visuels de la Fondation Nationale des Musées à hauteur de 2 MDH, ce qui porte l’initiative à 8 MDH.

Sur le plan logistique, un partenariat approfondi avec la Fondation Nationale des Musées est dans le pipe, avec notamment le prêt d’oeuvres issues de la collection non exposée du Ministère «afin que les œuvres des artistes Marocains soient mises à la disposition du public dans les musées du Royaume et à l’international», assure le ministre. Le tout avec l’acquisition d’un scanner très haute définition de la Bibliothèque Nationale du Royaume (modèle « Newly Muse » 2×2 résolution 1090dpi à 7,4 milliards de pixels) pour contribuer à l’accélération de la numérisation des collections de la Fondation.

 

 

Lire aussi: Covid-19: la presse subit de plein fouet la crise, Ferdaous appelé à la rescousse

 

 

Enfin, concernant le livre, à partir du 17 juin sera lancé un appel à projets dans l’édition et le livre pour une enveloppe de 11 MDH dans les domaines suivants : acquisitions d’ouvrages auprès des librairies et des éditeurs pour distribution dans les bibliothèques publiques, édition de revues culturelles (papier et électronique), opérations de sensibilisation à la lecture, et participation des auteurs Marocains aux résidences d’auteurs et aux salons internationaux.