L'Espagne se prépare à rapatrier des mineurs marocains

à 14:20
Credits: Getty Images

Karima Benyaich, ambassadrice du Maroc en Espagne, et Khalid Zorouali, directeur des migrations et de la surveillance des frontières ont rencontré le 26 février les représentants du ministère de l'Intérieur espagnol pour demander des informations sur la situation des centaines de mineurs marocains non accompagnés à Madrid.

Cette réunion constitue la première étape dans la création d'un comité de travail chargé de collecter des informations sur les mineurs marocains vivant en Espagne, afin de pouvoir étudier les rapatriements possibles. Après Madrid, le ministère de l'Intérieur espagnol prévoit en effet de généraliser cette action à toutes les régions espagnoles notamment en Andalousie et en Catalogne où il y a plusieurs mineurs marocains non accompagnés.

L'Espagne semble bien déterminée à appliquer l'accord signé entre le Maroc et l'Espagne en 2012 pour le rapatriement des migrants marocains.

Lire aussi: 4 migrants marocains meurent en tentant de gagner l'Espagne

"Nous travaillons avec le Maroc pour réadmettre les mineurs qui ne se sont pas adaptés en Espagne", explique une source du ministère de l'Intérieur au journal El Pais.

Cette source précise toutefois que le rapatriement sera fait selon des conditions qui assurent le bien être des mineurs, en travaillant au cas pour cas.

Lire aussi: Melilla: un millier de mineurs marocains non accompagnés menacés d'expulsion

Il est à noter qu'entre juin et décembre 2018, environ 1 000 mineurs non accompagnés de différentes nationalités sont arrivés à Madrid. Depuis janvier 2019, 652 autres migrants sont arrivés. Ils sont de nationalité algérienne, vietnamienne, roumaine, chinoise, indienne, paraguayenne mais le nombre le plus élevé est enregistré chez les Marocains.