Rétro 2019: les 10 événements sportifs qui ont marqué l’année

163

Du derby historique en coupe Arabe à la polémique du Wydad lors de la finale de la Ligue des Champions, en passant par l’exploit du TAS et la traversée clandestine de Boukharsa, retour sur les moments forts qui ont marqué cette année. 

 Hakim Ziyech et l’Ajax Amsterdam dans le carré final de la LDC

Plusieurs marocains disent que la perle de l’Ajax Amsterdam n’a pas brillé avec les Lions de l’Atlas lors de la CAN 2018. Certains estiment que c’est à cause de lui que le Maroc a perdu devant le Bénin en huitièmes de finale. Cependant, Ziyech a fait un grand exploit avec son club.

 

Lire aussi. Vidéo. C1: historique, l’Ajax renverse la Juve et file en demi-finale

 

Auteur d’une saison galactique, il avait mené l’Ajax au dernier carré de la Coupe à grande oreille en éliminant les grands ténors de l’Europe tels que le Real Madrid et la Juventus de Turin. Ziyech et ses coéquipiers étaient à deux doigts de disputer la finale de la Ligue des Champions mais ils se sont éliminés face à Tottenham in extremis.

Achraf Hakimi impressionne le monde entier

Achraf Hakimi ne cesse pas d’épater avec le Borussia Dortmund. Le jeune latéral marocain, prêté par le Real au club allemand, a impressionné le monde entier par sa rapidité et son style de jeu.

Hakimi compte à son actif actuellement 6 buts et 6 passes décisives. Notons que le Lion de l’Atlas a remporté le titre du meilleur jeune joueur du continent africain en janvier 2019 et il est en lice pour la même consécration cette année.

Notons que Achraf Hakimi a été élu meilleur jeune joueur arabe, dimanche 29 décembre, lors de la cérémonie des Globe Soccer Awards organisée à Dubai.

Lire aussi: Achraf Hakimi, le fan du Real qui brille à Dortmund

 

L’exploit de Soufiane Merzak et de Ramzi Boukhiam

Le combattant marocain Soufiane Merzak a réalisé un grand exploit récemment. Il a en effet remporté à Antalya (Turquie) le titre de champion du monde Low-Kick et Full-Contact dans la catégorie des –75 kg le 30 novembre. Merzak a gagné la médaille d’or dans la catégorie Full-Contact après avoir battu en finale le Russe Seliansky Nikita aux points.

De l’autre côté de la rive, le surfeur marocain Ramzi Boukhiam est devenu le premier sportif du royaume à décrocher la qualification pour les Jeux Olympiques 2020, qui se dérouleront à Tokyo. Il a terminé en tête lors de la 5e manche des Championnats du Monde disputé au Japon en septembre dernier.

 

Lire aussi: Vidéo. Ramzi Boukhiam déterminé à marquer l’histoire des JO 2020

 

La traversée clandestine d’Anouar Boukharsa

Il avait animé les réseaux sociaux pendant plusieurs jours. Le champion marocain de taekwondo s’était filmé en train de jeter ses médailles dans la mer dans un bateau d’immigration clandestine en direction de l’Espagne. Une vidéo qui avait enflammé la Toile et suscité de nombreuses réactions.

Abdelkbir Ouddar toujours aussi brillant

Les exploits d’Abdelkbir Ouddar sont innombrables. Le cavalier marocain ne cesse pas de briller et de hisser le drapeau marocain sur la scène africaine, arabe et mondiale. Il s’est imposé en effet lors du Grand Prix de Megève dans la région Auvergne-Rhônes-Alpes (France), en juillet dernier, en présence d’un beau plateau de cavaliers étrangers.

Ouddar s’est également illustré également lors des 12e jeux africains organisés à Rabat en offrant au Maroc la médaille d’or le 23 août.

L’exploit des parachutistes des FAR

Les parachutistes des Forces armées royales se sont démarqués lors des Jeux Internationaux de l’Armée 2019 organisés en Russie et en Biélorussie du 25 juillet au 16 août 2019, avec la participation de 21 délégations militaires étrangères.

Les trois militaires marocains de la 1ère Brigade d’infanterie parachutiste ont surpris tous les participants en remportant la première place du podium devant des pays comme la Russie, la Chine, ou encore l’Iran.

La Renaissance Sportive de Berkane en finale de la Coupe de la CAF

DR.

La Renaissance sportive de Berkane mérite également sa place dans notre liste. L’équipe a atteint la finale de la Coupe de la Confédération africaine de football pour la première fois de son histoire. Un grand exploit pour la RSB malgré la défaite en finale, sur les tirs buts, contre le Zamalek (Egypte).

 

Le Raja renaît de ses cendres

Le Raja de Casablanca a épaté le monde arabe cette année lors du derby disputé le 23 novembre dans le cadre des huitièmes de finales de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions. Les hommes de Jamal Sellami, fraîchement nommé à la tête de l’équipe, menés 4-1 en deuxième période, ont réussi une « Remontada » incroyable en égalisant le score et éliminant le Wydad in extremis.

 

Lire aussi: Coupe arabe Mohammed VI des clubs: le Raja de Casablanca élimine le Wydad

 

Et ce n’est pas tout. Le RCA a remporté la Coupe de la Confédération africaine et la SuperCoupe d’Afrique contre le vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF, l’Espérance sportive de Tunis.

Le scandale de Radès, ou quand le Wydad s’est fait « voler » son titre

L’Espérance Sportive de Tunis a remporté la Ligue des champions de la CAF lors du « scandale de Radès ». La finale de la LDC a effectivement suscité toute une polémique jusqu’à ce que la FIFA et le TAS interviennent. Le match aller disputé à Casablanca s’était soldé par un nul (1-1). Le retour a commencé pour ne jamais finir.

 

Lire aussi: Officiel: WAC-EST: voici le verdict de la CAF

 

L’EST a en effet pris l’avantage avant que le Wydad n’égalise la mise, mais l’arbitre a refusé le but pour un hors jeu imaginaire. L’équipe a demandé à l’officier de la rencontre de revenir à la VAR mais la vidéo assistance ne fonctionnait pas. Le Wydad ne voulait pas continuer la partie accusant les Tunisiens d’être derrière cette mascarade.

Le duel s’est arrêté pour plusieurs minutes avant que l’arbitre n’annonce la fin du match et donne le titre aux Espérantistes. La CAF a ensuite décidé de faire rejouer la rencontre dans un terrain neutre. Une décision annulé par le Tribunal Arbitral du Sport qui a exhorté l’Instance africaine à revoir ses décisions. La CAF a fini par donner gain de cause à l’EST.

Notons que le Wydad de Casablanca allait finir la saison en beauté puisque les Rouges ont remporté cette année leur 20e titre de Botola.

Le TAS, club mythique, revient aux devants de la scène

On finit avec l’exploit du Tihad Atletic Sport. Le club légendaire du Hay Mohammadi a remporté le premier titre de son histoire cette année et pas n’importe lequel. Il s’agit de la précieuse Coupe du trône, en s’imposant devant le HUSA (2-1).