Raja-HUSA: affrontements, falsification des tickets… et tirs de policiers

1374

Les éléments de la police judiciaire ont dû faire usage de leurs armes de service dans la nuit de mercredi afin d’arrêter des fans bidaouis qui ont tenté d’attaquer des supporters adverses, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ils ont également procédé à l’arrestation de revendeurs « au black ». Récit. 

Le pire a été évité de justesse à l’issue du choc Raja Casabanca-Hassania d’Agadir. Les éléments de la police s’étaient, en effet, intervenus pour interpeller des supporters rajaouis qui tentaient d’attaquer des fans du HUSA.

Pire encore, les malfrats ont également menacé les policiers à l’aide d’une arme blanche. C’est ce qu’indique, ce vendredi, la Direction générale de la sûreté nationale sur son compte Twitter.

Et d’ajouter que les policiers ont été obligé de sortir leur arme de service pour arrêter les coupables. Ces derniers auraient réussi à prendre la fuite. La DGSN a, cependant, fait savoir que l’arme blanche a été saisie et que les individus en question sont activemment recherchés.

Par ailleurs, la DGSN a rappelé que 8 autres personnes ont été arrêtés, dont un gérant d’un café, pour leur implication présumée dans la falsification des tickets de la rencontre du Raja contre le HUSA.