USA: des prisonniers musulmans nourris de porc pendant le ramadan

1080
Crédit: DR.

Les autorités judiciaires d’Alaska (nord-ouest des Etats-Unis) ont ordonné hier à la direction d’une prison, dans une procédure d’urgence, de fournir des « repas adéquats » à des prisonniers musulmans se disant « affamés » et nourris avec du porc en plein ramadan, a annoncé une ONG.
L’association pour les relations américano-islamiques (CAIR) a précisé dans un communiqué qu’elle avait déposé cette plainte mardi au tribunal fédéral d’Alaska au nom de deux hommes musulmans incarcérés à Anchorage. La plainte vise des responsables de l’administration pénitentiaire locale ainsi que des surveillants.
L’association dénonçait des règles qui soumettent selon elle les plaignants à des « punitions cruelles et inhabituelles qui limitent la liberté religieuse, discriminent les plaignants sur la base de leur religion ».
Sandwichs à la bolognaise
Le document affirme que les plaignants se sont vus offrir des repas spéciaux pour le ramadan trop faibles en calories et des sandwichs à la bolognaise contenant du porc, un aliment interdit par l’islam.
L’association demandait « un régime nutritionnel équilibré » pour les prisonniers, des changements de pratiques et des dommages et intérêts. L’ONG déplore « une envolée des actes de discrimination envers les musulmans américains et d’autres groupes de minorités (ethniques ou religieuses) depuis l’élection du président Trump ».
Une porte-parole pour le département des prisons d’Alaska (nord-ouest) n’a pas répondu dans l’immédiat aux demandes de commentaires de l’AFP.