H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le président tunisien, Kaïs Saïed, a décidé de prolonger les décisions exceptionnelles provisoires, en vigueur depuis le 25 juillet dernier, jusqu’à nouvel ordre, a annoncé lundi soir la présidence de la République tunisienne.

    « Le président de la République, Kaïs Saïed, a signé un décret présidentiel qui prolonge les mesures exceptionnelles prises en application de l’arrêté présidentiel n°80 de 2021 relatif à la suspension des activités de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP, parlement) et à la levée de l’immunité parlementaire de tous ses membres, jusqu’à nouvel ordre », a précisé la même source dans un communiqué.

    Elle a ajouté que, dans les prochains jours, le chef de l’Etat tunisien s’adressera à ses compatriotes dans un discours.

    Le président tunisien, engagé depuis des mois dans un bras de fer avec le principal parti parlementaire Ennahda, avait gelé, le 25 juillet, les travaux du Parlement et pris en main le pouvoir exécutif.

    « Selon la Constitution, j’ai pris des décisions que nécessite la situation afin de sauver la Tunisie, l’Etat et le peuple tunisien », avait déclaré M. Saïed à l’issue d’une réunion d’urgence avec des responsables des forces de sécurité.

    « Nous traversons des moments très délicats dans l’histoire de la Tunisie », a-t-il ajouté, notant qu’il se chargera du pouvoir exécutif avec l’aide d’un gouvernement dont le président sera désigné par le chef de l’Etat.

    Dans un communiqué publié sur Facebook, la présidence a ensuite précisé que le gel du Parlement était en vigueur pour 30 jours.

    « La Constitution ne permet pas la dissolution du Parlement mais elle permet le gel de ses activités », a déclaré M. Saïed, s’appuyant sur l’article 80 qui permet ce type de mesure en cas de « péril imminent ».

    Share.

    Comments are closed.