Nouveau meurtre d’un journaliste au Mexique, le douzième en 2017

126

Un journaliste mexicain a été tué par balles mardi à Acayucan dans l’Etat de Veracruz alors qu’il assistait à la fête de Noël de l’école de son fils âgé de six ans, ont annoncé les autorités locales. Dix autres journalistes mexicains et un cameraman hondurien qui s’était réfugié au Mexique ont déjà été tués depuis le début de l’année, dont trois dans l’Etat de Veracruz.

Le tireur était un homme seul, souligne le département de sécurité de l’Etat de Veracruz dans un bref communiqué, notant que l’assassin a tiré quatre coups de feu en direction du journaliste.

Gumaro Perez, qui était âgé de 35 ans, écrivait régulièrement sur les questions relatives à la sécurité et au trafic de drogue. Il était membre de l’Association des journalistes indépendants d’Acayucan.

L’ambassadrice des Etats-Unis au Mexique, Roberta Jacobson a condamné la mort de Perez, disant « indignée par la mort d’un autre journaliste courageux au Mexique ». « On ne tue pas la vérité en tuant des journalistes », a-t-elle ajouté.

Depuis 2000, 111 personnes travaillant dans les médias ont été tuées au Mexique, dont 38 depuis l’arrivée au pouvoir du président Enrique Pena Nieto en décembre 2012, selon le groupe Article 19.

Dans son rapport annuel publié mardi, Reporters sans frontières (RSF) indique que le Mexique est l’un des pays les plus dangereux pour exercer le métier de journaliste.