La Palestinienne Ahed Tamimi à La fête de l'Humanité

615

Ahed Tamimi, l’adolescente palestinienne devenue icône de la résistance contre Israël et qui vient de passer 8 mois en prison pour avoir giflé deux soldats israéliens, s’est exprimée dimanche à la tribune à La fête de l’Humanité qui se tient à La Courneuve en Seine-Saint-Denis.
« Jérusalem restera la capitale de la Palestine », a déclaré dimanche en banlieue parisienne la jeune Ahed Tamimi, devenue une icône de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats.
Invitée à la Fête du journal du Parti communiste français l’Humanité à La Courneuve, cette adolescente de 17 ans a pris la parole devant des milliers de personnes massées devant la grande scène.
« Je veux dire à Trump que Jérusalem restera la capitale de la Palestine », a lancé Ahed Tamimi, faisant allusion à la décision du président américain d’y déménager de Tel Aviv l’ambassade des Etats-Unis.
« Les réfugiés palestiniens, nous n’avons pas besoin de l’argent des Américains mais de retourner sur notre terre » et de retrouver « notre dignité », a-t-elle ajouté. « Nous devons être unis face à l’occupation », a-t-elle plaidé.
« Quand tu es un jeune Palestinien qui a 17 ans aujourd’hui, tu subis quotidiennement les pratiques de l’occupation israélienne », a témoigné la jeune militante, expliquant que « même les enfants palestiniens sont arrêtés aux checkpoints israéliens et contrôlés ».
Pour autant, « le peuple palestinien, nous ne sommes pas des victimes, nous sommes des combattants pour la liberté », a dit Ahed Tamimi.
La jeune femme est présente depuis samedi à cette fête politique et musicale. Une présence contestée (ou encouragée) :
Ainsi, le chercheur Mohamed Sifaoui conteste la présence d’une militante qui rend hommage au chef du Hezbollah:
 


La tonalité est tout autre au PCF ou à La France insoumise où on salue cette invitation, à l’instar de Pierre Laurent ou de Clémentine Autain :
 


 
&nbsp