Irak: 35 morts dans des attaques revendiquées par Daech

Au moins 35 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans des attaques à la bombe revendiquées par le groupe Daech à Bagdad et dans le sud de l’Irak.

Les attaques, qui ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, interviennent alors que les forces irakiennes mènent depuis plus de sept mois une vaste offensive pour chasser Daech de Mossoul, son plus grand bastion en Irak.

A Bagdad, des kamikazes ont mené une attaque, à bord d’un véhicule piégé, aux abords d’un checkpoint dans le secteur d’Abou Dsheer, dans le sud de la capitale, faisant 24 morts et 20 blessés. Les forces de sécurité ont réussi à tuer l’un des assaillants, le deuxième a lui fait exploser sa voiture.

Dans le sud de l’Irak, un kamikaze a fait exploser sa véhicule au niveau d’un checkpoint en périphérie de la ville de Bassora, tuant 11 personnes et faisant 30 blessés. Un autre kamikaze qui avait abandonné un second véhicule piégé a été tué par les forces de sécurité.

A la faveur d’une offensive éclair en 2014, Daech s’était emparé de vastes pans du territoire irakien au nord et à l’ouest de Bagdad. Il a depuis perdu du terrain face aux forces de sécurité irakiennes.