Le Hezbollah prêt à se retirer d’Irak après une défaite totale de l’EI

582

Le chef du mouvement chiite libanais du Hezbollah a indiqué lundi être prêt à retirer ses combattants d’Irak après la défaite totale du groupe Etat islamique (EI), acculé dans ses derniers réduits.

Dans un discours télévisé, Hassan Nasrallah a rappelé que son mouvement avait envoyé des « commandants » en Irak pour combattre l’EI, en coordination avec les autorités de Bagdad.

« Si nous jugeons que c’est fini, qu’il n’est plus nécessaire pour nos frères de rester là-bas, ils reviendront pour rejoindre d’autres théâtres » d’intervention, a-t-il lancé alors que les jihadistes ont été chassés de tous leurs centres urbains.

« Nous considérons que la mission a été accomplie, mais nous attendons l’annonce irakienne de la victoire finale », a souligné Hassan Nasrallah, dont le mouvement est également présent contre l’EI en Syrie voisine.

Les autorités de Bagdad ont annoncé vendredi avoir repris Rawa, dernière localité tenue par l’EI sur le territoire irakien.

En un peu plus de trois ans, l’organisation ultraviolente responsables d’exactions et d’attentats sanglants a vu son « califat » autoproclamé en 2014 sur de larges pans de l’Irak et de la Syrie s’écrouler quasiment totalement.

Après la perte de Rawa, ses hommes ne tiennent plus que 4% de l’Iran, selon un spécialiste irakien de l’EI interrogé par l’AFP, Hicham al-Hachemi.