La grippe A-H1N1 fait cinq morts en moins d’une semaine en Tunisie

530

Cinq cas de décès liés au virus de la grippe H1N1 ont été enregistrés du 7 au 13 décembre courant, a annoncé lundi le ministre tunisien de la Santé, Imed Hammemi.

S’exprimant lors d’un point de presse, le responsable a précisé que deux femmes enceintes, une femme diabétique et un nourrisson de 3 mois figurent parmi ces décès, ajoutant que 20 autres cas atteints de ce virus ont été enregistrés depuis le début de la vague de froid en Tunisie.

La situation sanitaire actuelle est « sérieuse » et « grave », a-t-il mis en garde, faisant état de la mise en place d’une cellule de crise pour suivre la situation épidémiologique de cette grippe, et ce, depuis le 7 décembre dernier, date à laquelle a été enregistré le 1er cas de décès dû à ce virus.

Selon lui, le taux des consultations pour grippe est estimé actuellement à 6.5% du taux global des consultations, ce qui nécessite, a-t-il dit, plus de vigilance de la part des intervenants.

« Ce taux ne doit pas dépasser les 10% », a-t-il souligné, relevant qu’il est nécessaire de surveiller les symptômes de ce virus notamment chez les catégories démunies, dont les femmes enceintes, les personnes âgées, les enfants et les personnes atteintes de maladies chroniques.

Malgré l’augmentation des températures, a-t-il dit, le nombre de cas du virus H1N1 pourrait augmenter, faisant savoir que dès le démarrage du suivi de l’évolution de la grippe saisonnière en octobre et jusqu’au 15 décembre courant, environ 20.600 consultations pour grippe ont été enregistrées sur un ensemble de 317.729 consultations.

Parmi ces 20.600 consultations, a-t-il précisé, 154 cas souffrant de graves problèmes de respiration ont été hospitalisés, rappelant que 300 mille doses de vaccins ont été importées.