Expulsion de diplomates russes: "provoqué", Moscou promet de riposter

409
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Crédit: AFP

La Russie a dénoncé lundi une « provocation », après l’annonce par plusieurs pays de l’UE, les Etats-Unis et le Canada de l’expulsion de diplomates russes en raison de l’affaire Skripal et a promis de riposter.
« Nous protestons fermement contre la décision de plusieurs pays de l’UE et de l’Otan d’expulser des diplomates russes », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.
« Ce geste provocateur de prétendue solidarité avec Londres (…) témoigne de la poursuite d’une ligne de confrontation visant à aggraver la situation », souligne le ministère.
Les Etats-Unis, le Canada, ainsi que plusieurs pays de l’UE parmi lesquels l’Allemagne, la France, les Pays-Bas et la Pologne, ont annoncé lundi expulser des diplomates russes après l’empoisonnement d’un ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille en Grande-Bretagne, imputé par Londres à Moscou.
La Russie clame son innocence depuis le début de cette affaire.
Les pays ayant opté pour l’expulsion de diplomates russes « se sont laissés guider par Londres sans se donner la peine de comprendre (…) ce qui s’est passé », a estimé la diplomatie russe, dénonçant une nouvelle fois des « accusations gratuites » à l’encontre de Moscou.
« Il va sans dire que cette mesure inamicale de ce groupe de pays ne restera pas sans conséquences et que nous allons forcément y répondre », a souligné le ministère.