Biden traite Poutine de « tueur »: Moscou rappelle son ambassadeur à Washington

301

L’ambassadeur russe à Washington partira pour Moscou samedi pour des consultations sur l’avenir de la relation russo-américaine, après que Joe Biden a dit penser que son homologue Vladimir Poutine était « un tueur ».

« Lors de rencontres au ministère russe des Affaires étrangères et avec d’autres organes, il sera question des moyens de corriger la relation russo-américaine en crise », a écrit dans la nuit de mercredi à jeudi l’ambassade russe aux Etats-Unis sur Facebook.

Selon elle, les « déclarations irréfléchies de responsables américains risquent d’entraîner l’effondrement de relations déjà excessivement conflictuelles ».

La diplomatie russe a indiqué avoir « invité » son ambassadeur Anatoli Antonov à rentrer à Moscou pour des discussions après que le président américain a répondu mercredi par l’affirmative à un journaliste lui demandant si M. Poutine était un tueur.

Puis il a dit vouloir faire « payer » au président russe pour l’ingérence dans les élections américaines de 2016 et 2020.

Le Kremlin n’a pas réagi dans l’immédiat à ces propos.

Un tel rappel d’ambassadeur, même s’il est formellement qualifié d’invitation par Moscou, est chose rare dans l’action diplomatique russe.

Le président de la chambre basse du Parlement russe Viatcheslav Volodine a lui reproché mercredi au président américain d’avoir « insulté » tous les Russes et « attaqué » son pays.

Un vice-président de la chambre haute, Konstantin Kossatchev, a lui demandé « des explications et des excuses ».