Argentine: deux arrestations liées à la disparition d'un globe-trotteur français

18
DR.

Deux personnes ont été arrêtées en Argentine dans le cadre de la disparition de Mathieu Martin, un baroudeur français de 32 ans, a annoncé mardi le parquet de Salta, dans le nord du pays.
Dreadlocks, grand sourire derrière une longue barbe, sac à dos, Mathieu Martin, qui parcourt les cinq continents depuis qu’il a 20 ans, est porté disparu depuis plus de quatre mois.
Lire aussi: Diapo. Qui sont Louisa et Marel, les deux Scandinaves tuées à Imlil?
Son dernier message a été envoyé le 8 août depuis Tilcara, dans la province de Jujuy, à 1.600 km au nord-ouest de Buenos Aires. Le lendemain, il a été aperçu avec deux autres touristes, à San Isidro, un hameau de la province voisine de Salta, à une vingtaine de kilomètres du Cerro Morado, une montagne qui culmine à 5.000 mètres d’altitude.
Les arrestations sont intervenues dimanche dans la ville d’Iruya grâce à des témoignages, selon le parquet de Salta.
Les deux suspects ont « confié à des proches avoir quelque chose à voir avec la disparition du touriste », selon une source judiciaire. Aucun autre renseignement sur les deux personnes interpellées n’a été fourni.
Lors des perquisitions aux domiciles des suspects, « aucun objet en lien avec le disparu » n’a été retrouvé.
Les autorités pensent que Mathieu Martin aurait voyagé de Tilcara à Iruya pour visiter les montagnes de la région.
Lire aussi: Meurtre de deux touristes scandinaves à Imlil: un suspect arrêté
Des recherches sont menées actuellement à l’aide de chiens dans une zone escarpée appelée volcan Higueras pour tenter de retrouver la piste du globe-trotteur français. Le procureur Pablo Rivero s’est également rendu sur place pour procéder à des constatations.
« Ce site est très inhospitalier et n’est généralement fréquenté que par des habitants du coin. Il n’y a pas de réseau téléphonique, on attend donc le retour du procureur pour avoir les dernières informations », a-t-on ajouté de même source.
Pablo Rivero est attendu mercredi à Salta.