Ali Bongo quittera le Maroc pour retrouver le Gabon samedi

102
Source: Présidence de la république gabonaise.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, absent de son pays depuis plus de quatre mois après un accident vasculaire cérébral (AVC) et actuellement en convalescence au Maroc, doit rentrer samedi au Gabon, a indiqué jeudi la présidence.

« Monsieur le Président de la République, chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, quittera le Maroc pour rentrer au Gabon ce samedi 23 mars », a annoncé dans un communiqué le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni.

Il « se réjouit de retourner parmi ses compatriotes », a-t-il ajouté, et « tient à remercier très chaleureusement (…) le roi, Mohammed VI, pour la qualité de son accueil et l’inestimable soutien apporté tout au long de son séjour ».

 

Lire aussi: Gabon: "Il n'y a pas de sosie du président Ali Bongo", a rassuré la présidence

 

Victime d’un AVC le 24 octobre alors qu’il se trouvait en Arabie saoudite, le chef de l’Etat, en convalescence au Maroc, n’est revenu que deux fois à Libreville, chaque fois moins de 48 heures.

Ce retour intervient alors que depuis quatre mois, l’opposition a plusieurs fois appelé les autorités à saisir la Cour constitutionnelle du pays afin qu’elle déclare une vacance de pouvoir en l’absence du président.

En cas de vacance, le président du Sénat doit assurer un intérim jusqu’à l’organisation d’une élection présidentielle dans un délai maximum de 60 jours.

 

Lire aussi: Gabon: une ministre prêtera serment devant le président Bongo... au Maroc

 

Fin février, dix personnalités politiques, syndicales et de la société civile ont lancé un ultimatum au pouvoir – fixé au 31 mars – pour déclarer la vacance du pouvoir, appelant à « agir » pacifiquement si celle-ci n’est pas déclarée.

En janvier, une tentative de putsch a lieu à Libreville pour dénoncer l’absence du président et vouloir établir « une transition démocratique ».