Afrique du Sud: l'ex président Jacob Zuma sera poursuivi pour corruption

Image d'archive. AFP

Le procureur général sud-africain a donné, vendredi, le feu vert pour des poursuites judiciaires contre l’ancien Président Jacob Zuma pour corruption.
Zuma sera notamment poursuivi pour une affaire de contrat d’armement conclu avec des industriels étrangers vers la fin des année 1990 quand il occupait le poste de vice-Président, a annoncé le procureur général, Shaun Abrahams, lors d’une conférence de presse.
«Il existe des perspectives raisonnables pour que des poursuites judiciaires (contre Zuma) aboutissent», a dit le procureur.
L’ancien président, qui a été informé de la décision, fait face à 783 charges de corruption, relatives notamment à un contrat d’armement d’une valeur de 2,5 milliards de dollars conclu par le gouvernement sud-africain avec des industriels étrangers.
Cette affaire avait jeté son ombre sur la scène politique sud-africaine pendant de longues années.
Zuma s’est retiré de la scène politique depuis le 15 février dernier, date de l’arrivée au pouvoir de Cyril Ramaphosa.