Vidéo. Moulay Ismaïl Alaoui appelle le PPS à quitter le gouvernement

4245

L’ancien secrétaire général de Parti du progrès et du Socialisme (PPS) a appelé le Bureau politique  de sa formation à rejoindre l’opposition après les limogeages de Nabil Benabdellah et Houcine El Ouardi.

Moulay Ismail Alaoui, ancien secrétaire général du PPS, et chef actuel de sa présidence (plus haute instance consultative du parti) a adressé une lettre au bureau politique de la formation du livre dans laquelle il recommande de quitter la majorité d’El Othmani et rejoindre l’opposition, après les limogeages par le roi Mohammed VI de deux ministres du PPS, Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, et Houcine El Ouardi.

L’information a été confirmé par Nabil Benabdellah, secrétaire général du parti, au quotidien Akhbar Elyaoum dans son édition du 30 octobre 2017. La lettre a été lue par le patron du PPS durant la dernière réunion du bureau politique, suite à laquelle la formation de Ali Yaata avait exprimé son soutien à ses deux ministres démis, et de soumettre la décision de rester ou quitter le gouvernement à l’appréciation du Comité central lors d’une session extraordinaire prévue le 4 novembre prochain.

Les deux ministres PPS ont été démis de leurs fonctions par le roi suite à la sortie du rapport de la Cour des comptes accusant des retards d’exécution dans le programme d’Al Hoceima Manarat Al Moutawassit lancé par Mohammed VI en 2015. Deux autres ministres ont été également limogés, il s’agit de Mohamed Hassad ministre de l’Éducation nationale et ancien ministre de l’Intérieur, et Larbi Bencheikh, secrétaire d’État chargé de la Formation professionnelle.

Dans une déclaration à nos confrères de Horizone TV, Moulay Ismail Alaoui a estimé que les deux ministres PPS « ne méritaient pas » le limogeage. « Il me semble qu’il y avait deux poids deux mesures, surtout que d’autres ministres qui ont signé également les accords n’ont pas été sanctionnés », déclare l’ancien chef du PPS.