Vidéo. Dispersion du sit-in de Rabat: la Wilaya s’explique

Vingt-quatre heures après l’intervention musclée des forces de l’ordre lors du si-in organisé ce samedi à Rabat en soutien au Hirak, la Wilaya de Rabat s’explique dans un communiqué.

Une marche féminine de soutien au Hirak, et plus précisément à la détenue Silia, a été sévèrement dispersée ce samedi devant le parlement à Rabat, suscitant une large indignation sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué relayé ce dimanche par l’agence MAP, la Wilaya estime avoir agit conformément aux « dispositions du dahir relatif aux rassemblements publics ».

La Wilaya justifie sa décision d’interdire la manifestation par un risque d' »atteinte à la sécurité publique et une entrave à la circulation ». « Certaines personnes parmi les manifestants ont refusé d’obtempérer et prémédité de provoquer et d’agresser verbalement et physiquement les éléments des forces publiques qui ont été contraintes, en coordination avec le parquet général compétent, d’intervenir pour disperser cet attroupement », ajoute encore la Wilaya de la région Rabat-Kénitra.

Pour la Wilaya, les douleurs exprimées par certains manifestants suite au coups portés par les forces de l’ordre seraient du cinéma. « Certaines personnes ont simulé l’évanouissement en s’écroulant par terre. […] Les services de la protection civile sont intervenus pour les transporter à l’hôpital Ibn Sina qu’ils ont aussitôt quitté », conclut le communiqué.