Vidéo et diapo. Le photographe Mehdy Mariouch rend hommage aux «gueules noires» du Moyen-Atlas

818
(c) Mehdy Mariouch

Après avoir fait le tour des mines de Jrada, Mibladen et Ahouri et photographier les travailleurs oubliés de ces lieux, l’artiste Mehdy Mariouch y est revenu fin août pour y exposer ses portraits.

A mille lieues des salles d’exposition feutrées de Casablanca, Rabat ou Marrakech, le jeune artiste a choisi les villages où ont travaillés ces « gueules noires » du Moyen-Atlas comme cadres de son exposition.

Grand fan de street art, le photographe casablancais a tenu à afficher ses travaux sur les murs des propres maisons des mineurs. Les habitants de ce petit coin du Moyen-Atlas, sujet à la pauvreté et à la marginalisation, pourront désormais contempler des visages qui leur sont pour la plupart familiers sur les façades des habitations du village.

Mehdy Mariouch a gagné son paris: il a réussi à rendre leur dignité à ces forçats de l’extraction minière trop longtemps oubliés.