Tourisme: la CNT garde son autonomie vis-à-vis de la CGEM

899

La confédération nationale du tourisme (CNT) a tenu son assemblée générale le 11 mai à Marrakech. Après un long débat, les membres de la CNT ont choisi de ne pas réintégrer la CGEM. Les détails.
La guerre fratricide qui secoue la confédération nationale du tourisme continue. Les querelles internes ont poussé les actuels dirigeants de CNT à solliciter deux huissiers de justice lors de son AG tenue le 11 mai à Marrakech. Le point qui sonne la discorde entre les membres de la confédération est le retour de la CNT à la CGEM.
L’équipe actuelle qui dirige la CNT considère que la confédération ne peut se contenter d’être une fédération comme les autres au sein de l’organisation patronale à cause de son poids. «Nous représentons l’un des secteurs les plus importants de l’économie marocaine. Nous ne devons pas retourner à la CGEM, car notre voix y sera éclipsée par les autres fédérations. Nous ne serons qu’une voix parmi tant d’autres », expliquait Abdellatif Kabbaj, président de la CNT il y a une semaine à Casablanca devant un parterre de journalistes. Pour lui, la CNT devrait conserver son indépendance vis-à-vis de la CGEM, car elle défendra mieux ses intérêts ainsi.
D’autres membres de la confédération tels que la fédération nationale des agents de voyage du Maroc, celle des loueurs de voitures et celles des transporteurs touristiques ont une tout autre analyse de la situation. Ils considèrent que l’intérêt de la CNT sera mieux défendu par l’organisation patronale. Les adhérents ont ensuite procédé au vote pour prendre une décision.
Sur les 139 voix, 126 ont voté pour que la confédération reste autonome. Quatre fédérations membres et une association dénoncent publiquement l’irrégularité de ces assemblées et menacent de faire scission. L’actuel président leur a demandé de saisir les huissiers de justice présents lors de l’assemblée générale pour toute réclamation. Les membres de la CNT choisiront leur futur président le 11 juin prochain et Abdellatif Kabbaj et son binôme, Hamid Bentahar sont pressentis pour occuper le poste.