Scandale « Bab Darna »: le parquet poursuit le notaire en détention et les victimes demandent l’arrestation du DG

Dans un nouveau rebondissement dans l’affaire d’arnaque immobilière connue sous le nom « Scandale Bab Darna » qui a fait 800 victimes, le parquet a décidé de poursuivre le notaire de l’agence en état d’arrestation. Les victimes demandent l’arrestation du Directeur général de Bab Darna et la récupération de leur avance sur vente.

Le procureur près le tribunal correctionnel de Casablanca a décidé de poursuivre en détention le notaire de l’agence immobilière Bab Darna accusée d’avoir «escroqué» plus de 800 victimes. Le procureur a refusé la demande de sa défense de le poursuivre en état de liberté bien qu’il bénéficie de toutes les garanties légales demandées.

En parallèle avec la comparution du notaire, les victimes et leurs familles ont observé un sit-in devant le tribunal correctionnel de Casablanca, samedi 07 décembre, pour demander l’arrestation du Directeur général de la société qui a disparu des radars ainsi que les autres présumés coupables dans cette affaire. Ces derniers devront répondre d’escroquerie, de publicité mensongère, d’abus de faiblesse et autres malversations.

 

Lire aussi: Rabat: une escroquerie au nom du palais royal

 

Les manifestants ont également demandé à ce qu’ils récupèrent les avances qu’ils ont faites à la société contre réception de leurs biens fonciers.

Ces derniers n’étaient pas pour la plupart dans la propriété de la société qui n’avait pas encore finalisé leur acquisition, d’après ce qu’ont découvert certaines victimes, indique Al Massae dans son édition du lundi 09 décembre.

Il est attendu que le juge d’instruction du même tribunal approfondit l’enquête avec les autres mis en cause dans cette affaire, notamment, des responsables de la société immobilière accusée d’escroquer plus de 800 victimes. Ces derniers ont fait des avances sur vente de différents biens immobiliers promus par ladite société.

Les protestataires ont demandé à l’Etat à ce qu’il durcit le contrôle sur les sociétés immobilières qui se permettent de collecter des avances sur vente sans pour autant posséder les terrains.