Sahara: affrontements à Mahbès et à l’est du mur, le Polisario contraint de se replier

17725

Peu de communication a été faite par l’armée marocaine depuis le début de l’intervention à Guerguerat et le déblocage du passage entre le Maroc et la Mauritanie. Plusieurs sources rapportent néanmoins un échange vif à l’est du mur.

Dans un contexte diplomatique en pleine effervescence depuis la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, les FAR renforcent leurs positions sur le terrain. Selon le forum FAR-Maroc, «depuis l’intervention marocaine à Guerguerat, les Forces Armées Royales ont traité avec fermeté toutes les provocations des séparatistes».

Ce porte-parole «officieux» de l’armée marocaine, indique les forces marocaines ont effectué de «violents bombardements qui ont détruit toutes les positions ennemies à l’est du mur de sécurité et les zones de stocks d’armes placés».  Ainsi, un échange de tirs a eu lieu une fois dans la région de Mahbas, lorsqu’un véhicule à quatre roues motrices armé a tenté de s’approcher de la barrière de sécurité, ce qui a entraîné sa destruction et la mort de ses utilisateurs.

« Aucune provocation n’a été enregistrée par les milices hostiles depuis plus de deux semaines», selon le commandement, qui indique par ailleurs qu’aucune «victime ou perte matérielle ou blessé n’a été signalé dans les rangs des Forces armées royales».  La partie mauritanienne a restreint les mouvements des indépendantistes, empêchant leurs éléments d’entrer sur son territoire, et les images satellites ont montré que le Polisario n’a pas déplacé ses armes lourdes de Tindouf, et que la majorité de ses troupes se sont repliés en territoire algérien.