Rabat: deux nouvelles arrestations dans l’affaire de la cocaine colombienne

4107

De nouveaux rebondissements dans l’affaire de la saisie d’une demi tonne de cocaïne, dans l’appartement d’un ancien policier à Harhoura. 

Les éléments de la police judiciaire ont arrêté deux autres personnes, dans le cadre de l’affaire de la cocaïne colombienne saisie à Harhoura. Après le couple interpellé il y a quelques jours, les deux nouveaux mis en cause, âgés de 34 ans et 41 ans, ont été déférés devant le procureur du roi de la cour d’appel de Rabat.

C’est ce que rapporte Al Akhbar dans son édition du lundi 23 novembre. Le quotidien arabophone explique que les quatre présumés coupables dans cette affaire, dont une femme, âgée d’une trentaine d’années, ont été placés en détention provisoire à la prison de locale d’El Arjat. « Ces derniers seront interrogés par le juge d’instruction de la quatrième chambre de la cour d’appel de Rabat, avant d’être jugés », peut-on lire dans le quotidien.

Al Akhbar précise également que le cerveau de cette opération, un ancien policier et milliardaire de Rabat, est toujours en cavale. Les éléments de la police judiciaire ont identifié ce dernier et devraient l’interpeller dans les jours à venir.

 

Lire aussi: Qui est Amine E, l’ancien policier impliqué dans le réseau de trafic de cocaïne de Harhoura?

 

Le journal arabophone a, par ailleurs, rappelé que l’opération menée mardi soir, conjointement par les éléments de la police judiciaire de Témara et de Casablanca, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a permis la saisie de 476 kilogrammes (kg) de cocaïne dans un appartement à Harhoura, aux environs de Rabat.

Selon Al Akhbar, il s’agit de la deuxième plus grosse opération des forces de l’ordre après la saisie de deux tonnes de cocaïne en 2017 dans une villa à Skhirat.