Qu’attendre de la nouvelle chaîne saoudienne MBC5?

5151

MBC5, la nouvelle chaîne satellitaire du groupe saoudien MBC consacrée au Maghreb, sera lancée officiellement ce samedi 21 septembre avec la diffusion en exclusivité du premier épisode du télé-crochet musical The Voice, dans sa version arabe.

Les détails de ce nouveau projet télévisuel qui avait fait coulé beaucoup d’encre à son annonce au Maroc ont été révélés le 15 septembre dernier à Beyrouth. A la tête de cette nouvelle chaîne de divertissement, l’Égyptien Mohamed Abdel Moutaal, également patron de MBC Masr.« Grâce à une équipe de travail engagée et motivée, et la collaboration des artistes du Maroc et d’autres pays du Maghreb, nous avons réussi, dans un temps record, à mettre en place un programme diversifié et progressif incluant des productions maghrébines, arabes, ainsi que d’autres émissions et créations exclusives », a-t-il déclaré, rapporte LeMatin.ma. Un programme qui sera mis en place progressivement avec pour objectif d’atteindre son pic à l’occasion du mois de ramadan.

Un programme très marocain

Pour le lancement de la chaîne, le groupe saoudien a vu les choses en grand. Plusieurs stars marocaines sont prévues à la tête de divers programmes de divertissement. Et pour cause, la chaîne sera entièrement produite par des entités marocaines, au moins pour ses programmations de lancement. Voici le programme officiel de MBC5 relayé par plusieurs médias:

Khaled w Hbabou: un programme de variétés présenté par l’icône du raï Khaled;

– Dar Darkoum: une comédie, produite par GoPro, où les stars du Maghreb seront mises en avant, avec pour vedettes principales les deux comédiens Driss et Mehdi.

– Jwabek Dahab: une émission articulée autour d’une compétition et qui proposera aux gagnants, issus de tout le Maghreb, des récompenses en or. Elle sera présentée par le jeune acteur-présentateur Mourad El Achaabi et sera produite par Cinetelema.

– Asrar Nissae: programme social, centré sur la vie et les secrets d’un groupe d’amies. Produit par Cinetelema, il met en vedette les actrices marocaines Badia Senhaji, Maha Boukhari, Maria Nadim et Soukaina Derbile.

– Kheli balek men Fifi: émission humoristique qui réunit plusieurs artistes marocains et arabes. Elle sera présentée par la danseuse et actrice égyptienne Fifi Abdo et Zineb Obaid.

– Jalassat maa Najat: programme social de divertissement présenté par la chanteuse marocaine Najat Aatabou.

– Jalassat Faniya: une production de Med Production.

– « Strike »: émission présentée par le comédien marocain Hamza Filali.

– Sa3a Saida: émission présentée par Abdel Fattah Al Grini et Jamila El Badaoui.

– Le Talk Show: accueillera chaque jour les grandes stars du chant et de l’art, issues des pays du Maghreb. Des récompenses seront distribuées au public.

Les amateurs de séries ne seront pas en reste puisque plusieurs feuilletons seront diffusés sur la chaîne: Hiya, avec Rachid El Ouali; Daba Tziane (Le meilleur est à venir) avec l’humoriste Mohammed El Jem; Kalbi nsak (Mon cœur t’a oublié) avec la chanteuse Dounia Batma ou encore une série turque doublée avec le Turc kivanc tatlitug (célèbre pour son personnage de Mouhanad), lit-on dans le magazine TelQuel de la semaine.

Si certains voient d’un bon œil que les personnalités marocaines soient mises à l’honneur (avec un cachet bien supérieur au marché local), d’autres appréhendent surtout une prise d’otage du marché publicitaire marocain et un outil de diffusion du soft-power saoudien.

« Pas de dimension politique »

L’arrivée de cette nouvelle chaîne prévoit d’aggraver la situation des chaînes nationales, notamment de la SNRT, expliquent nos confrères de Médias24. Alors que ces dernières sont essentiellement financées par les investissements publicitaires, la nouvelle chaîne saoudienne risque de capter une part importante des investissements publicitaires des annonceurs marocains.

« MBC reçoit depuis sa création en 1991 les investissements publicitaires d’annonceurs marocains, notamment à destination des chaînes MBC2 et MBC4. L’arrivée de la nouvelle chaîne ne vise donc pas une percée du marché mais sa consolidation pour toutes les chaînes du groupe », rassure le porte-parole du groupe Mazen Hayek, des propos rapportés par Médias24. A cela, le responsable précise qu’il s’agira d’une part du marché publicitaire et un taux d’audience de 10%, contre 5% environ actuellement. Cela représente environ 200 MDH d’un marché des investissements publicitaires dans la télévision qui tourne à 2 milliards de DH par an, précise le média.

Lors de cette conférence, le porte-parole a assuré que le projet ne portait aucune dimension politique, mais seulement économique. « On arrive avec un ticket de divertissement mais on peut s’attendre à ce que les programmes bifurquent afin d’orienter politiquement l’opinion publique. Evidemment, à ce stade, ils ne vont jamais révéler leurs intentions », énonce un cadre dirigeant à 2M resté anonyme auprès de nos confrères de TelQuel.

Ce à quoi répond Mazen Hayek: « Pourquoi on nous accuse aujourd’hui de vouloir capter l’opinion publique? Je vois mal comment MBC5 jouerait un rôle que nos autres chaînes n’ont pas joué par le passé (MBC4 et MBC2, ndlr) ».