Hirak: la police réprime un sit-in à Nador et encercle celui d’Al Hoceima

3968
Crédit: DR

Plusieurs manifestants sont sortis aujourd’hui dans plusieurs villes du royaume pour protester contre les peines prononcées contre les détenus du Hirak. La police a interdit la manifestation de Nador et a encerclé celle d’Al Hoceima.
Selon les sources d’H24info, la police a réprimé la manifestation organisée à Nador, mercredi soir, pour dénoncer le jugement des leaders du Hirak et a encerclé un autre sit-in à Al Hoceima. Selon Aziz Khatouf, président de la section locale de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) de Nador, plusieurs manifestants se sont réunis spontanément au boulevard Mohammed V pour protester mais se sont heurtés à l’interdiction policière.
«La police est intervenue et a arrêté 5 personnes avant d’en libérer un après l’avoir amené au commissariat», nous déclare notre source. Devant cette intervention, les manifestants ont joué au chat et à la souris avec les forces de l’ordre en changeant systématiquement de lieu de protestation après chaque intervention. «Au début, les gens se sont réunis au boulevard Mohammed V avant de changer de place et rejoindre la Corniche, où la manifestation fût réprimée aussi. Finalement, les gens se sont dirigés vers la place Tahrir», assure Aziz Khatouf.
Le président de l’AMDH à Nador ajoute que «les forces de l’ordre ont tabassé plusieurs personnes mais nous n’avons pas pu procéder au recensement car la police ne nous a pas rendu la tâche facile. Même les acteurs de la société civile ont été victimes de la répression policière». «Ce dont nous sommes surs, jusqu’à présent, c’est que 14 personnes ont été transportées à l’hôpital, dont une activiste qui s’est cassée le bras», conclut notre interlocuteur.
Jusqu’à l’écriture de ces lignes, la police n’est pas intervenue à Al Hoceima mais les forces de l’ordre ont encerclé les manifestants rendant leur rassemblement quasi-impossible, nous a déclaré Fayssal Aoussar, membre de l’AMDH à Al Hoceima.