Opéré du cœur, Laftit va-t-il être remplacé à l’Intérieur ?

5733
DR.

Plusieurs bruits de couloirs dans les ministères s’accordent pour affirmer qu’un remaniement ministériel serait imminent après la maladie du ministre de l’Intérieur,  Abdelouafi Laftit et la menace du PPS de se retirer de la coalition gouvernementale.

Depuis la nomination du gouvernement El Othamni et le limogeage de plusieurs ministres, jamais la possibilité d’un remaniement ministériel n’a été aussi imminente, rapporte Assabah dans sa une du lundi 6 mai 2019. D’après la même source, la colère du parti du Progrès et du Socialisme qui menace de quitter le navire gouvernemental et la maladie de Laftit constituent une pression supplémentaire sur le chef de gouvernement, Saâdeddine El Othmani.

Le ministre de l’Intérieur a été opéré du cœur dans un hôpital en France et sa période de convalescence risque de durer. D’après Assabah, ses médecins lui ont conseillé de se reposer durant une période et abandonner son rythme de travail infernal. Cependant, les sources du quotidien doutent d’un remplacement de Laftit au vu de la confiance qu’accorde El Othmani à son ministre au point de le charger du dialogue social.

Lire aussi: Opéré du cœur à Paris, Abdelouafi Laftit va mieux

Le quotidien donne aussi les noms des personnes pressenties pour remplacer Laftit à la tête de l’Intérieur, si l’état de santé du ministre ne s’améliorait pas. Assabah évoque trois noms, dont un ministre délégué et deux walis. On parle du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Nouredine Boutayeb ainsi que Khalid Safir et Mohamed Mhediya, wali de la région Tanger Tétouane El Hoceima comme candidats à la succession de Laftit.