Le ministère des Affaires étrangères ébranlé par un scandale de harcèlement sexuel

4329

Une veuve d’un ancien diplomate accuse un responsable de l’association des œuvres sociales du ministère des Affaires étrangères de harcèlement sexuel.
Coup de tonnerre au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Dans sa publication du vendredi 23 mars, le quotidien Assabah rapporte que l’épouse d’un ancien diplomate tué il y a quelques années dans un pays africain, dans des circonstances étranges, accuse un fonctionnaire de l’association des œuvres sociales du ministère des Affaires étrangères de harcèlement sexuel.
Selon la même source, la plaignante a affirmé au procureur du roi au tribunal de première instance de Rabat, avoir fait l’objet d’un chantage sexuel de la part du fonctionnaire de l’association en contrepartie d’un déblocage des allocations qu’elle réclamait après le décès de son mari. Le responsable de l’association a ordonné aux agents de sécurité d’empêcher la femme d’accéder à son bureau, dès qu’elle a refusé de se soumettre à ses caprices, détaille le journal.
Assabah rapporte que deux responsables au ministère des Affaires étrangères, proches de l’accusé, ont déjà tenté de contacter la femme pour la convaincre de retirer sa plainte en contrepartie d’une intervention dans le département de Nasser Bourita, pour faciliter le règlement de son dossier et éviter la propagation du scandale entre les fonctionnaires du ministère.