H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le bureau national du Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) s’est indigné face aux propos avancés, le 16 janvier, par Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, lors de la réunion d’une commission parlementaire sur la gestion du programme de couverture de santé RAMED.
    SIMSP a réagi aux propos du ministre délégué les qualifiant d »irresponsables face à un secteur qui est déjà en crise ». Dans un communiqué datant du 18 janvier, le bureau national a indiqué que les médecins ne sont pas responsables de la détérioration des conditions de travail dans les établissements publics, ajoutant que les médecins ne cherchent qu’à faire valoir leurs droits.
    Le SIMSP a ainsi invité l’état à prendre en main ses responsabilités vis-à-vis du secteur de la santé. De plus, le Syndicat a appelé les médecins du public à prendre part en masse au mouvement de grève qui sera organisé le 10 février prochain.


    Pour rappel, durant son intervention lors d’une réunion d’une commission parlementaire sur la gestion du programme de couverture de santé RAMED, mardi 16 janvier, Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur avait accusé certains médecins du public « de manquer de patriotisme, et de ne se présenter à leurs postes que durant les visites officielles des responsables ». Il a renchéri que « des médecins effectuent des opérations au chrono, facturant à leur guise les citoyens », ajoutant que malgré la mise en place de plusieurs infrastructures sanitaires au sein du royaume, rares sont les médecins qui veulent y opérer ». Une situation qui nuit à l’image de la Santé dans le royaume selon Boutayeb. Le ministre est allé encore plus loin en déclarant que « qu’à chaque fois qu’une déclaration déplaît aux médecins, ces derniers choisissent de faire grève ».

    Share.

    Comments are closed.