L’ONEE se restructure, décentralisation et autonomie financière en prévision

886

L’ONEE (Office national de l’électricité et de l’eau potable) s’apprête à bénéficier d’une « nouvelle structure organisationnelle unifiée » pour ses deux branches, eau et électricité. 

Après le regroupement en 2012 de l’Office national de l’électricité (Ex-ONE) et l’Office national de l’eau potable (Ex-ONEP) au sein d’un même organe, l’ONEE, l’unification des deux branches s’approfondit. Dans le cadre des hautes orientations royales, l’établissement public aspire à un nouveau modèle de développement « dont les maîtres mots seront ‘responsabilité’ et ‘essor' », annonce Aujourd’hui le Maroc dans son édition du jour.

Un appel d’offres (ouverture des plis le 25 septembre) a été lancé pour définir le cabinet qui aura soin d’établir cette « nouvelle structure organisationnelle unifiée ». Le consultant devra énoncer « les principales missions, les fonctions et les responsabilités » de l’ONEE, tout en proposant des scénarios adaptés à ses missions et métiers, explique le quotidien.

 

Lire aussi : Protestations à Sidi Bennour: les explications de l’ONEE

 

La feuille de route dont dispose l’établissement public se fonde sur le renforcement de la gouvernance, la déconcentration et la décentralisation des activités au niveau régional, la réforme du système de distribution, le développement d’un nouveau « business model » lui permettant de garantir son autonomie financière, la modernisation du management de l’Office, la sécurisation au moindre coût de l’approvisionnement du pays en énergie électrique et en eau potable ou encore la promotion des actions d’économie de l’eau et de l’efficacité énergétique, détaille ALM.

L’unification devrait également avoir lieu aux niveaux fonctionnel et hiérarchique avec « l’élaboration d’un nouvel organigramme unifié » et un planning de sa mise en oeuvre après examination et approbation des services concernés du ministère de l’économie et des finances.