Le roi Mohammed VI inaugure un deuxième centre d'addictologie à Tanger

774

Le roi Mohammed VI a procédé, jeudi à Hay El Jadid à Tanger, à l’inauguration d’un centre d’addictologie. C’est le deuxième centre du genre réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité au niveau de la capitale du détroit.
Mobilisant des investissements de l’ordre de 5 millions de dirhams, le projet traduit la détermination royale à préserver les jeunes de toute déviance ou aléa social et de créer l’environnement nécessaire pour les inciter à une plus grande participation à la vie sociale.
Outil privilégié de soins, de sensibilisation, de diagnostic, de prévention et d’accompagnement psycho-social, le nouveau centre, dont les travaux de construction ont été lancés par le Roi le 23 septembre 2015, s’inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives, mis en œuvre depuis 2010 par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en partenariat avec les ministères de la Santé et de l’Intérieur.
Ce programme national vise à prémunir les jeunes contre l’usage des substances psychoactives, à améliorer la qualité de la prise en charge des personnes addictives particulièrement les usagers de drogue, ainsi qu’à encourager l’implication de la société civile et les départements sociaux dans les problématiques de l’addiction.
A l’instar de ceux réalisés par la Fondation à Casablanca, Rabat, Oujda, Nador, Marrakech, Tétouan, Tanger, Fès et Agadir, le nouveau centre développera des actions de sensibilisation et de prévention contre l’usage des stupéfiants, assurera la prise en charge médicale et sociale des personnes souffrant d’un comportement addictif, et œuvrera en faveur d’une implication effective des familles dans les actions de prévention, de traitement et de postcure.
Cette nouvelle structure, réalisée sur un terrain de 1.000 m2, abrite aussi un pôle médical composé de salles de soins, de consultations en médecine générale, addictologie, psychiatrie/psychologie, d’un espace pour la psychothérapie de groupe, des salles pour usagers de la méthadone, d’une infirmerie et d’une pharmacie.
Fruit d’un partenariat entre la fondation Mohammed V pour la solidarité, le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Santé, le centre d’addictologie de Hay El Jadid sera géré par le ministère de la Santé et l’association nationale de Réduction des Risques des drogues (section de Tanger).