Le roi autorise l'ouverture aux fidèles de 30 mosquées nouvellement édifiées, restaurées ou reconstruites

306

A l’occasion du mois sacré de Ramadan, le roi Mohammed VI a bien voulu autoriser l’ouverture aux fidèles de 30 mosquées nouvellement édifiées, restaurées ou ayant fait l’objet de travaux de reconstruction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, a affirmé, vendredi à Casablanca, le ministre de tutelle Ahmed Toufiq.
Dans une allocution prononcée devant le Souverain après la prière du vendredi à la mosquée «Al Ikhlass», à la préfecture des arrondissements de Ben M’Sik, Toufiq a assuré qu’une enveloppe budgétaire de près de 200 millions de dirhams avait été mobilisée par son département pour la construction de 11 nouvelles mosquées, la reconstruction de dix-sept autres et la restauration de deux grandes mosquées historiques, d’une capacité d’accueil globale de l’ordre de 20.000 fidèles.
Le ministre a fait observer, dans ce cadre, que conformément aux orientations royales en matière de gestion des mosquées, il a été procédé à la mise en place d’un plan selon une approche participative et visant à répondre à plusieurs donnes.
Parmi ces donnes, a poursuivi Toufiq, il y a lieu de noter l’existence dans le royaume de 51 mille mosquées, dont 70% sont situées en milieu rural, la nécessité de préserver près de 900 mosquées historiques et l’obligation de répondre à la demande croissante en mosquées, due au développement démographique et urbain et estimée à 240 nouvelles mosquées par an.
Le ministre a également souligné, à ce propos, les opérations de contrôle technique et juridique, auxquelles sont soumises les mosquées et qui donnent lieu chaque année à la fermeture de près de 140 mosquées afin qu’elles soient reconstruites.
Et Toufiq d’ajouter que le plan en question prévoit un ensemble de mesures destinées à accompagner la politique de déconcentration, garantir la neutralité des mosquées, appuyer leurs missions religieuses, scientifiques, culturelles et sociales, mobiliser les ressources financières et humaines nécessaires, intégrer les nouvelles technologies et répondre aux enjeux de durabilité.
Le ministre a aussi indiqué que ce plan s’articule autour de trois axes majeurs, à savoir l’élargissement du réseau des mosquées, l’amélioration de leur qualité et la préservation du patrimoine, notant que 83 actions de développement ont été programmées dans le cadre de ce plan d’envergure.
Toufiq a souligné que ces actions portent notamment sur le renforcement de la cartographie nationale des mosquées, la révision du référentiel des spécifications architecturales et des conditions de répartition et de construction de ces lieux de culte, la mobilisation des mécènes et l’amélioration du partenariat avec eux, le développement du plan de l’efficience énergétique et du système informatique relatif à la gestion des mosquées et la révision du cadre légal relatif au bénévolat dans la construction et la gestion des mosquées.
Le ministre n’a pas manqué de rappeler, à cette occasion, que le nombre des préposés religieux dans les mosquées, toutes catégories confondues, s’élève à 72.000 personnes, saluant la persévérance et l’abnégation dont font preuve ces préposés dans l’accomplissement de leurs missions.