La revue de presse du mardi 10 mars

DR.

La sécheresse plombe la campagne agricole, lancement des concertations sur les lois électorales, bientôt 20 nouveaux hôtels à Casablanca… voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi.  

Le Matin 

Lancement des concertations sur les lois électorales.

Le retour au mode de scrutin uninominal majoritaire, en vigueur lors des élections d’avant 2002, est défendu par certaines formations politiques qui souhaitent l’adopter en 2021. Mais d’autres formations préfèrent maintenir le mode électoral par liste, tout en élargissant le nombre des circonscriptions où le mode uninominal est utilisé. Ces propositions interviennent dans le contexte des concertations qui viennent d’être lancées par le Chef du gouvernement pour la préparation des prochaines élections législatives. Les partis politiques se penchent sur les propositions qu’ils comptent défendre dans le cadre des concertations qui viennent de démarrer avec le Chef du gouvernement, dans la perspective de la révision de l’arsenal juridique devant régir les prochaines élections de 2021.

L’Economiste 

Le pôle urbain de Mazagan est viable.

Le pôle urbain de Mazagan prend rapidement de l’élan. Ce dernier-né des projets de ville nouvelle, dont le premier coup de pioche remonte à 2017, enregistre aujourd’hui des avancées tangibles. Cette ville-satellite, dernière génération, de 1.300 hectares, sise à mi-chemin entre Azemmour et El Jadida, devra accueillir ses premiers habitants dès 2023. Les travaux de construction seront lancés incessamment par deux premiers développeurs étrangers. Une tranche additionnelle de 200 hectares est ouverte aux investisseurs marocains désireux de lancer leurs projets dans la composante résidentielle.

Aujourd’hui le Maroc 

Casablanca: Bientôt 20 nouveaux hôtels.

L’offre hôtelière de Casablanca porte à ce jour sur une capacité totale d’hébergement de 8.700 clés. JLL, entreprise spécialisée dans le conseil en immobilier d’entreprise, s’attend par ailleurs à un développement soutenu de ce marché au niveau de la métropole et ce avec plus de 20 hôtels prévus au cours des prochaines années. En effet, environ 1.100 clés devraient enrichir l’offre hôtelière casablancaise. S’agissant de la tendance 2019, il y a lieu de noter une baisse de 8% du tarif journalier moyen atteignant ainsi les 104 dollars américains par rapport à la même période de l’année passée.

Libération

Violence faites aux femmes:

17.000 affaires instruites chaque année. Près de 17.000 affaires de violence contre les femmes sont instruites chaque année par les tribunaux du Royaume, a révélé le directeur des Affaires pénales et de la Grâce au ministère de la Justice, Hicham Melati. Le 1/3 de ces cas de violence est commis par des tiers alors qu’une faible proportion des plaintes vise les parents des victimes, a souligné Melati lors d’un colloque organisé samedi à Guelmim sur le thème : « Le droit des femmes et des filles de mener une vie sans violence ». « Ce chiffre de 17.000 cas de violence sur les femmes varie peu, à la hausse comme à la baisse, depuis plusieurs années, mais il reste inquiétant et pose plusieurs interrogations sur le phénomène de violence à l’égard des femmes », a-t-il noté au cours de ce colloque organisé par la Ligue amazigh des droits de l’Homme à l’occasion de la Journée internationale des femmes.

Al Massae

La sécheresse en passe de plomber la campagne agricole.

Au moment où le gouvernement est préoccupé par l’épidémie du Coronavirus, les agriculteurs sont plutôt inquiets pour leur campagne menacée jusque là par une saison de sécheresse. D’autres part, la flambée des prix des fourrages ne fait qu’aggraver la situation et accentuer les craintes des agriculteurs. En effet, les prix du foin ont augmenté à 40 dh dans certaines régions, poussant certains éleveurs à vendre leurs bétails à des prix sacrifiés puisqu’ils n’arrivaient plus à leur garantir du fourrage. Par ailleurs, aucun programme exceptionnel n’a été déclenché pour soutenir les éleveurs et les agriculteurs.

Al Ahdath Al Maghribia 

Le mobile et l’internet renouent avec la croissance.

Le secteur des télécommunications au Maroc a affiché, en 2019, une reprise de croissance des segments de la téléphonie mobile et de l’internet au niveau des parcs et des usages. Ainsi, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a fait savoir qu’en ce qui concerne le parc 4G, il s’élève à 15,72 millions enregistrant une hausse de 63,66% sur une année (vs 40,61% en 2018). L’évolution qu’a connue le parc de l’Internet mobile a eu un effet direct sur l’usage de la Data mobile dont le trafic a progressé de plus de 30% sur une année » ajoute l’ANRT, notant que le parc des abonnés Internet s’est élevé, durant l’année 2019, à 25,38 millions, enregistrant une hausse annuelle de 11,43% par rapport à 2018 et un taux de pénétration de 71,33%.