Fonction publique: bientôt un nouveau système de nomination et d’évaluation des hauts responsables

A l’occasion de la réforme globale de la fonction publique, le premier chantier consiste à rénover la procédure de nomination des hauts responsables dans l’administration.

Le Parlement s’apprête à proposer en novembre prochain une nouvelle version de la loi organique de nomination dans les hautes fonctions, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition du jour. Les deux chambres parlementaires ont validé le mois dernier les amendements donnant lieu aux nouveaux changements.

L’objectif? Revoir les procédures de nomination mais également introduire des mécanismes d’évaluation, explique le quotidien. Concrètement, cela passe par l’introduction du principe de la gestion axée sur les objectifs (définis et chiffrés dans un cahier des charges précis). Une méthode qui devrait faciliter la procédure d’évaluation de rendement des profils concernés, poursuit ALM.

 

Lire aussi : Réforme de l'administration et de la fonction publique: un Conseil de gouvernement se tiendra jeudi

 

Le gouvernement réfléchit actuellement à la mise en place d’un « mécanisme central » visant à encadrer la procédure de nomination des hauts fonctionnaires. Les fonctions ciblées comportent entre autres les secrétaires généraux des ministères et des grandes administrations publiques, les inspecteurs généraux et les directeurs centraux.

Les amendements devront intervenir en 2020, le temps que le décret d’application soit amendé et adopté par le gouvernement. Ce dernier élabore également un projet de décret relatif au système d’évaluation du rendement des hauts responsables.