Figuig: les autorités marocaines réagissent enfin et n’excluent aucune option

6310

La situation problématique à « Al Arja » à proximité de Figuig vient enfin d’être abordée officiellement par les autorités marocaines. Dans un communiqué publié aujourd’hui, le gouverneur de la région annonce avoir tenu une réunion avec les concernés afin de trouver des solutions pour atténuer les répercussions des décisions algériennes qui sont, selon lui, temporaires et conjoncturelles.

Ainsi, c’est en présence du représentant des terres de la communauté soulalyia « Oulad Slimane » et de membres du conseil de cette communauté que le gouverneur s’est réuni ce 16 mars. Le but, étudier la situation des terres agricoles situées au nord de Oued AL Arja, à la frontière maroco-algérienne, après la décision temporaire et conjoncturelle prise par les autorités algériennes et interdisant l’accès à cette zone à compter du 18 mars courant.

Dans son intervention, le gouverneur de la province de Figuig a indiqué que cette réunion était consacrée à examiner les solutions possibles pour atténuer les répercussions de la décision susmentionnée sur les exploitants de ces terres agricoles, soulignant que l’autorité provinciale, en coordination et concertation continues avec les organes représentatifs de la communauté soulaliya et des exploitants de ces terres agricoles, et les exploitants de terres agricoles concernés par la décision des autorités algériennes, reste mobilisée pour étudier et élaborer des solutions qui tiennent compte de toutes les options.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres organisées par les autorités provinciales et locales de la région de Figuig avec des représentants d’Oulad Slimane et les exploitants de terres agricoles situées dans la région « Arja ».