Ethiopian Airlines: qui sont les deux Marocains morts dans le crash?

190
Des équipes de la Croix-Rouge inspectant les débris du vol de l'Ethiopian Airlines, qui s'est écrasé près d'Addis-Abeba (Ethiopie), le 10 mars 2019. (MICHAEL TEWELDE / AFP)

Hier matin, quelques minutes seulement après son décollage de l’aéroport d’Addis-Abeba, un Boeing 737-800 MAX de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé, donnant la mort aux 157 passagers à bord dont deux Marocains. 

Ahmed Chihab, fonctionnaire du ministère délégué chargé de l’environnement, et El Hassan Sayouti, professeur universitaire de l’université Hassan II de Casablanca n’ont pas survécu au crash du vol régulier d’Ethiopian Airlines à destination de Nairobi, la capitale kényane.

Le quotidien arabophone Alyaoum24 rapporte que Sayouti serait père de deux enfants, et que les deux victimes seraient tous deux membres d’une délégation des Nations Unies, selon le président du gouvernement Saâdeddine El Othmani.

Lire aussi : Message de condoléances du roi à la présidente éthiopienne suite au crash de l'avion d'Ethiopian Airlines

L’appareil avait décollé à 8H38 heure locale (06H38 GMT) de l’aéroport international Bole d’Addis Abeba. Six minutes plus tard le contact a été perdu. Puis l’avion s’est écrasé, rapporte le site Bladi.net.

Outre les 2 Marocains décédés, l’Ethiopian Airlines relève sur son compte Twitter  le décès de 32 Kényans, 18 Canadiens, 9 Éthiopiens, 8 Italiens, 8 Chinois, 8 Américains, 9 Français, 7 Anglais, 6 Égyptiens, 5 Néerlandais, 4 Slovaques, 4 Indiens, 3 suédois, 3 Australiens, 3 Russes, 2 Israéliens, 2 Espagnols, 2 Polonais, 1 Belge, 1 Djiboutien, 1 Indonésien, 1 Irlandais, 1 Mozambicain, 1 Norvégien, 1 Rwandais, 1 Saoudien, 1 Soudanais, 1 Somalien, 1 Serbe, 1 Togolais, 1 Ougandais, 1 Yéménite, 1 Népalais, 1 Nigérian et 2 personnes non identifiées.

Ce matin, La boîte noire contenant les données techniques du vol et celle enregistrant les discussions dans le cockpit « ont été retrouvées », a indiqué Ethiopian Airlines sur son compte Twitter.

« Le pilote a mentionné qu’il avait des difficultés et qu’il voulait rentrer », a indiqué le PDG d’Ethiopian Airlines, rapporté par le site français. Il avait obtenu l’autorisation de faire demi-tour. Selon la compagnie, le pilote était expérimenté et le Boeing n’avait « aucun problème technique connu ».

Lire aussi : Crash de l'avion d’Ethiopian Airlines: deux Marocains parmi les victimes

Ce modèle d’appareil avait déjà été concerné par un crash avec un avion de la compagnie Lion Air qui, treize minutes après son décollage de l’aéroport de Jakarta le 29 octobre dernier, s’était écrasé en mer, faisant 189 morts.