Entre colère et dérision, la Toile répond aux menaces de Khalfi

3005

Plusieurs internautes ont exprimé leur colère et leur indignation après la sortie médiatique du porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi dans laquelle il met en garde les internautes marocains quant à la diffusion de fausses informations concernant la campagne de boycott.
Pour ce faire, de nombreux internautes ont utilisé le hashtag #Véhiculer_de_fausses_informations accompagné de tweets satiriques.

دبا انا الى مشيت نشري بلغة فاسية بمناسبة حلول سيدنا رمضان، وبغيت نتشطر وقلت للبائع ان ثمن البلغة غالي واش يمكن يرفع علي…

Publiée par Omar Cherkaoui sur Jeudi 10 mai 2018

حتى أولئك الذين كانوا على مسافة مع #المقاطعة سيلتحقون بالمداويخ الآن ردا على استفزاز الحكومة#أخبار_زائفة#مافيدهمش

Publiée par Youssef Jajili sur Jeudi 10 mai 2018


Certains internautes sont même allés plus loin en partageant des vidéos de la campagne électorale du PJD d’il y a une année.
https://www.facebook.com/aziz.boudad.9/posts/10213831387357794
Pour rappel, le ministre Pjdiste avait réagi ce jeudi à la campagne de boycott à l’issue du Conseil du gouvernement qui s’est tenu à Rabat. Dans sa déclaration, El Khalfi avait mis en garde les internautes qui font circuler de fausses information en lien avec la campagne de boycott.
« Véhiculer des allégations mensongères est une pratique illégale qui ne relève en aucun cas de la liberté d’expression », avait-il déclaré, ajoutant que le gouvernement œuvrera à la révision de la loi actuelle « car personne ne saurait accepter que l’on véhicule des informations erronées pouvant porter atteinte à la réputation du pays et à son économie ».
Ce ne serait en tout cas pas le premier ministre qui suscite l’indignation des internautes en réagissant à la campagne de boycott. Les déclarations du ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaïd il y a deux semaines, avaient elles aussi suscité une vague de critiques, surtout à cause du terme «étourdis» utilisé par le ministre de l’Economie pour décrire les boycotteurs.