Elections partielles: quatre partis se disputent la circonscription de Fnideq

Quatre listes électorales, RNI, PJD, FGD et PLM. sont en lice pour occuper le siège de la circonscription de Fnideq, annulée par la Cour constitutionnelle. 
Le rassemblement national des indépendants a vu son siège, remporté lors des élections législatives, annulé par la Cour constitutionnelle. En cause: le candidat du parti, Ahmed EL Morabit Soussi, avait apposé devant son QG électoral, une grande photo de lui avec le roi Mohammed VI, ce qui est interdit par le code électoral. La Cour constitutionnelle a considéré qu’El Morabit Soussi a utilisé la photo du roi pour des raisons politicienne et que cette photo a pu influencer les électeurs et fausser l’élection.
En lice pour ce siège, quatre partis politiques ont présenté des listes électorales: le RNI (candidat à sa propre succession et soutenu par le PAM, l’USFP et l’UC), le parti Justice et développement, la Fédération de la Gauche Démocratique et le  Parti libéral marocain. Le PAM a surpris plus d’un en soutenant le RNI car le parti préside le conseil régional de la ville et aurait pu s’adjuger aisément le siège.
Le climat de ces élections partielles de la circonscription de Fnideq sera très tendu et la candidature d’Ishak Chariya, vice-président du parti libéral marocain, connu pour son sens de la polémique et des confrontations politiques ne devrait pas aider à l’apaisement. Ce dernier prépare sa campagne depuis plusieurs mois et a rencontré de nombreux acteurs associatifs de la ville. Il serait d’ailleurs à l’origine de la plainte déposée contre l’ancien député de Fnideq.
Les chances du candidat du parti présidé par Aziz Akhannouch sont minces malgré les soutiens dont il s’est entouré, en raison du grand nombre de concurrents, dont le PJD. Sans oublier une éventuelle surprise de la FGD qui a obtenu des résultats honorables lors du dernier scrutin. C’est la seconde fois que la Cour constitutionnelle annule les résultats de cette circonscription.
Lors des anciennes élections partielles, le candidat du RNI, Ahmed El Mrabet Soussi, a obtenu 4.861 voix devant le candidat du parti Authenticité et modernité (PAM) et remporté 3.918 voix, alors que le candidat du Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est adjugé 3.472 voix.