Diapo. Contrôles renforcés à Rabat après la montée en flèche des contaminations au covid-19

13005

Alors que huit jours nous séparent de la fin théorique de l’état d’urgence sanitaire mis en place pour endiguer l’épidémie du coronavirus, les foyers régionaux continuent d’apparaître.

Après Meknès, Casablanca, Ouarzazate, et Tanger, c’est Rabat qui retient l’attention des autorités sanitaires. En effet, lors des 24 heures entre le 11 et le 12 mai, 70 nouveaux cas ont été découverts dans la région de Rabat-Salé-Kenitra, sur les 137 nouveaux cas recensés au niveau national.

Selon la plus récente mise à jour de la situation épidémiologique à l’échelle régionale, la ville de Rabat enregistre le plus grand nombre de contaminations avec 289 cas, suivie de Salé (189 cas), Skhirat-Témara (112), Kénitra (37 cas), Khémisset (21 cas) et Sidi Slimane un seul cas. La ville de Sidi Kacem reste épargnée jusqu’à présent par le virus.

Ainsi, et dès le matin du 12 mai, les autorités ont érigé plusieurs barrages dans les quartiers les plus importants de la capitale, rapportent nos confrères de Hespress. A savoir Agdal, Youssoufia, Ettaqadoum, ou encore Ennahda. D’autres sources parlent également d’un contrôle extrêmement stricte à l’entrée de la ville, où plusieurs bouchons se sont constitués que ce soit via la sortie nord ou sud.