Des sucreries interdites en Europe sur le marché marocain

22655

Des associations ont alerté quant au risque cancérigène que contiennent certaines friandises, interdites à la vente en Europe, mais qui sont commercialisées au Maroc, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du lundi 16 décembre.

Ces friandises, fabriqués aux Pays-Bas et en France, sont faites à base de gélatine de porc et contiennent plusieurs additifs à haut risque cancérigènes, selon des associatifs. Les deux pays producteurs ont cessé leurs ventes et ont revu leurs recettes, suite aux multiples plaintes déposées par des associations de consommateurs qui ont pu démontrer leurs risques cancérigènes, surtout chez les plus jeunes.

 

Sonnette d’alarme

 

L’autre grand fabricant n’est autre que l’Espagne, ce qui faciliterait son entrée sur le marché marocain, depuis les deux enclaves de Sebta et Melilla, et ce de façon illégale, précise le quotidien.

Si leur production a également cessé en Espagne, au Maroc, ces friandises sont toujours commercialisées, ce qui a poussé une association de Nador à tirer la sonnette d’alarme, demandant l’intervention des autorités compétentes.