Coronavirus: les masques de protection vendus dans les épiceries à partir d’aujourd’hui

Un masque chirurgical. Crédit photo AFP

Le Maroc a emboité le pas à l’OMS qui recommande désormais l’élargissement du port du masque, jusque-là réservé au personnel soignant et recommandé aux malades. Le royaume en plus de multiplier sa production a également opté pour un accès plus généralisé.

Dans le pays plusieurs usines se sont lancé dans la fabrication de bavettes. Ces dernières seront proposées à la vente dans les épiceries de proximité, et ce à partir de ce lundi 6 avril, rapporte Infomediaire.

Selon la même source, se chargeront de la distribution les sociétés Centrale Danone, Copag et Dislog. D’autres distributeurs de la fédération Tijara 2020, regroupant l’ensemble des distributeurs des différents secteurs, se joindront aux trois sociétés pour ainsi permettre d’étendre la distribution aux pharmacies, précise pour sa part Le Desk.

 

Lire aussi: Vidéos. Au Maroc aussi, un collectif convertit des masques de plongée en respirateurs

 

Moncef Belkhayat, PDG du groupe Dislog affirme à Le Desk que sa société «va distribuer parmi plusieurs autres distributeurs nationaux des masques auprès des 70 000 épiceries de proximité que nous couvrons dans le but de faciliter l’accès des masques au plus grand nombre de citoyens».

Une production en plein essor

Un décret encadrant les prix de masques de protection pour une durée de 6 mois a été publié le 2 avril. Ainsi sont fixées à 25 DH les boites à 10 unités (2,5 DH l’unité), et à 100 DH les boites à 50 unités (2 DH l’unité).

Par ailleurs, «nous avons actuellement une capacité de production qui a atteint 2,5 millions d’unités par jour. Dès la semaine prochaine nous atteindrons une capacité de production de 3,3 millions d’unités/jour avec l’ambition d’augmenter davantage la production journalière», affirme au quotidien Al Ahdath Al Maghribia, Taoufik Moucharraf, responsable au sein du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique.

 

Lire aussi: Covid: aucune pitié dans la course mondiale aux masques

 

«Le ministère a incité les textiliens, dès le début de la crise sanitaire, à se convertir dans la production de masques», et ce conformément aux instructions royales pour assurer la disponibilité des équipements de protection pour faire face à la pandémie Covid-19», poursuit-il.

Les usines tablent sur une production de 80 millions de masques, ce qui permettrait au Maroc d’être autosuffisant et aussi d’en exporter vers d’autres pays.