Casablanca: en cavale avec 14 millions DH, un commerçant du marché «Lakrea» rattrapé par la police

22688

Le commerçant qui avait disparu après avoir détourné une somme d’argent avoisinant les 14 millions de dirhams, a été arrêté dimanche matin par le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Après avoir rassemblé une somme d’argent qui avoisine les 14 millions de dirhams, selon les déclarations des commerçants joints par H24info, le commerçant du marché « Lakrea » à Casablanca présumé impliqué dans une grande opération d’escroquerie  a été arrêté dimanche à la gare routière «El Kamra» à Rabat, apprend-on d’un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le commerçant de 39 ans faisait l’objet d’un avis de recherche au niveau national pour son implication présumée dans une affaire d’escroquerie dont ont été victimes les commerçants du marché «Lakrea» à Casablanca.

En effet, après s’être rendu compte de son absence, plusieurs commerçants de prêt-à-porter se sont dépêchés pour porter plainte.

 

Lire aussi: Salé: arrestation de deux individus soupçonnés d’implication dans des affaires de vol avec violence

 

Les services de la police judiciaire de Casablanca avaient traité plusieurs plaintes de ces derniers qui ont affirmé, dans leurs dépositions, avoir été victimes d’escroquerie de la part du mis en cause auquel ils avaient remis des sommes d’argent estimées à des centaines de millions de dirhams.

Plusieurs commerçants ont confié à H24info, sous le sceau de l’anonymat, que le mis en cause organisait une tontine de 20.000 DH à laquelle participait une trentaine de commerçants. Il aurait pris la fuite avec près de 600.000 DH.

Les mêmes sources affirment qu’il a passé 10 ans à bâtir une sorte de confiance avec ses «victimes». «Il habite Hay Mohammadi et prenait des marchandises auprès des grossistes qu’il revendait à des commerçants de la «Kissariya » du Hay Mohammadi. La preuve qu’il a fait tout cela avec préméditation résulte dans le fait qu’il a inscrit ses enfants dans des écoles à Agadir avant de déménager de Hay Mohammadi où il habitait », raconte un commerçant.

 

Lire aussi: Agadir: arrestation du présumé meurtrier d’un conducteur de taxi

 

Des propos confirmés par le communiqué de la DGSN qui indique que «le suspect a eu recours à des méthodes criminelles pour s’emparer de sommes d’argent en achetant des biens en gros pour les revendre en contrepartie de lettres de change, de même qu’il a reçu d’autres sommes de la part de commerçants de gros et de détails pour importer des biens de l’étranger en vue de les revendre sur le marché national».

Ces transactions ont permis au mis en cause de s’emparer de l’argent des victimes et de disparaître avant qu’il ne soit arrêté, ajoute la même source.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les tenants et aboutissants de ces actes criminels, ainsi que les personnes éventuellement impliquées dans cette affaire, conclut le communiqué.