Canicule: perte de 20% de l'élevage avicole

Le Maroc a perdu 20% de l’élevage de volailles la semaine écoulée. En cause, la vague de chaleur qui a depuis quelques jours atteint des niveaux records de 48 degrés dans certaines régions. 
Selon Jaber Abou Bakr, président de l’Association marocaine des aviculteurs, 20% de l’élevage de volailles a péri des suites de la forte chaleur. Un chiffre qui pourrait être revu à la hausse dans les prochains jours surtout dans les régions du sud et du sud-est et dans certaines villes comme Marrakech, Benguérir, Rehamna, Berrechid, Settat, Zaouiate Sidi Laâydi et Bouskoura. Des pertes qui ont également impacté les exploitations sous-équipées.
Pour sa part, Abderrahmane Riyadi, secrétaire général de l’Association nationale des producteurs de viandes de volaille (APV), a indiqué que les 20% est un chiffre estimatif basé sur les pertes enregistrées dans plusieurs volaillers au Maroc.
D’après Riyadi, les aviculteurs ne bénéficient d’aucune assurance contre les effets des aléas climatiques. Et d’ajouter que les acteurs du secteur œuvrent pour la mise en place d’une assurance qui couvre ce genre de sinistres.
Pour rappel, le secteur a connu une véritable catastrophe en 2004, à cause de la forte vague de chaleur enregistrée à l’époque, qui est venue à bout de 50% de volailles dans l’ensemble du territoire national.
Enfin, ce taux de mortalité n’impactera pas le marché, car l’offre en volaille dépasse la demande, avec un prix au kilo qui se situe à 10 DH.