Bordeaux: elle veut incinérer son mari marocain mais la famille du défunt s'y oppose

3823

Une française qui souhaitait incinérer son mari marocain s’est retrouvée face à ses proches marocains qui s’opposent formellement à cette incinération.
Hassan E., un Marocain résidant en France, est décédé d’une morsure mortelle d’un insecte mardi dernier, cinq jours après son hospitalisation. Sa femme française a alors voulu l’incinérer, précisant qu’elle respectait ainsi la volonté de son défunt mari.
Une décision à laquelle se sont formellement opposés les proches de Hassan qui ont fait appel à la justice, afin qu’il soit inhumé selon les traditions musulmanes.
« Mon frère a 45 ans, il était marié à une française qui veut absolument l’incinérer alors qu’il est mort musulman et qu’il n’y a aucune raison qu’on l’enterre autrement! », a déclaré le frère de Hassan aux journalistes du site électronique Goud.
La justice saisie
Son frère a également précisé que l’incinération a failli avoir lieu vendredi dernier si son entourage n’était pas intervenu à temps en contactant le consulat marocain à Bordeaux. La justice française devrait par ailleurs statuer sur le sort du défunt dans les jours à venir. Le corps du défunt est conservé en attendant dans la morgue d’un hôpital de la ville.
Lire aussi: Leïla Alaoui sera enterrée au Maroc, l’attitude de Paris critiquée
L’histoire de Hassan n’est pas un cas à part. La religion musulmane interdisant l’incinération, de nombreuses familles musulmanes doivent rapidement intervenir pour empêcher leurs proches d’être incinérés à l’étranger. Le 9 mai dernier, les autorités italiennes de la ville de Bricha ont stoppé ainsi l’incinération d’un Marocain 20 minutes avant l’opération.