Al Hoceima: Akhannouch met en avant les efforts fournis par le gouvernement pour promouvoir l’agriculture dans la région

148

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a mis en avant, vendredi dans la commune rural de Béni Boufrah, les efforts fournis par son ministère et les autres départements concernés pour promouvoir le secteur agricole dans la province d’Al Hoceima.

Lors d’une rencontre de communication avec les agriculteurs, les élus et les acteurs de la société civile dans la commune de Béni Boufrah, le ministre a passé en revue les projets inscrits dans le Plan Maroc Vert et le programme Al Hoceima Manarat al Motawassit visant à impulser le secteur agricole dans la région et à améliorer les revenus des agriculteurs.

M. Akhannouch qui était accompagné du gouverneur de la province d’Al Hoceima, des responsables de son département et du Crédit agricole, a mis en avant à cette occasion l’importance du programme de plantation d’arbres fruitiers dans la région, notamment l’amandier et le cactus dans sa variété dite « dellahia », par lequel se distingue la région.

Plus de 16.500 ha d’arbres fruitiers ont été plantés dans la province d’Al Hoceima, en plus du programme inscrit dans le cadre du projet « Al Hoceima – Manarat al Motawassit » pour planter 8.000 ha d’arbres fruitiers, a relevé le ministre.

Cette rencontre avec les agriculteurs de la région qu’il a qualifiée d' »importante » a été aussi l’occasion d’écouter leurs propositions pour améliorer l’agriculture dans la province, mais aussi de s’informer des problèmes auxquels ils font face, a déclaré le ministre à la presse.

Les agriculteurs sont optimistes quant aux projets prévus dans la région visant la valorisation et l’amélioration de la qualité de leurs produits, ainsi que ceux concernant la création de petites unités de conditionnement, entre autres, a-t-il ajouté.

De son côté, le directeur du Domaine Vert au Crédit Agricole à Rabat, Mustapha Chehhar, a souligné que cette visite s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la banque pour accompagner l’économie solidaire, notant qu’après deux ans d’entretien, assuré totalement par l’Etat, les terrains sont remis aux agriculteurs bénéficiaires des programmes gouvernementaux.

La banque intervient immédiatement après pour prendre le relais en vue de garantir les frais d’entretien et d’acquisition de tracteurs et de citernes pour que les agriculteurs puissent continuer à entretenir leurs plantations jusqu’à l’entrée en production, 3 ans après, a-t-il expliqué.

Le Crédit agricole accompagne aussi la production animale dans la province à travers notamment l’unité de valorisation en cours de construction par l’union des coopératives laitières de la région avec une capacité de 20 tonnes par jour au lieu de 3 tonnes aujourd’hui, a ajouté M. Chehhar.

Rachid Oulad Cherif, président de l’association du cactus dellahia à la Béni Boufrah, a relevé que sa commune a bénéficié jusqu’à présent de la plantation de 700 ha d’arbres fruitiers, essentiellement l’amandier et le cactus, sur les 3000 ha prévus dans le cadre du plan Maroc Vert.

Près de 250 familles ont bénéficié de ce programme, a-t-il dit, faisant état par ailleurs d’un manque en termes d’unités de valorisation et de conditionnement, de voies pour faciliter l’accès des agriculteurs à leurs plantations, ainsi qu’en matière d’irrigation outre les difficultés de commercialisation de la production.

Pour sa part, Abdessalam Belhajj, l’un des bénéficiaires du projet de plantation d’arbres fruitiers lancé par le ministère de l’agriculture, a fait savoir que sa commune et 3 autres de la province ont bénéficié de ce projet qui a eu impact positif sur les populations et les agriculteurs.

Ce projet a commencé à donner ses fruits avec l’entrée en production des plantations au bout de près de 2 ans et demi, appelant par la même occasion les départements en charge à redoubler d’efforts pour soutenir l’agriculteur de la région et améliorer ses conditions de travail et de vie.

M. Akhanouch avait tenu jeudi une rencontre similaire dans la commune rural de Béni Ammart (90 km de la ville d’Al Hoceima) qui a été l’occasion d’annoncer le lancement d’un programme additionnel visant la plantation de 10.000 ha d’arbres fruitiers dans la région sur 4 ans.

A Imzouren, le ministre s’est rendu sur le chantier d’une unité d’usinage de lait réalisée dans le cadre de la composante Pilier II du Plan Maroc Vert pour le développement de la filière laitière au niveau de la province avant de présider à Al Hoceima la cérémonie de signature de la convention relative à la gestion de la plateforme logistique et commerciale des produits de terroir Ait Kamra.