Al Boraq évite un accident de justesse

519
DR.

Le train à grande vitesse « Al Boraq » a échappé à un accident près de la ville d’Ain Harrouda à quelques kilomètres de Casablanca.
Selon nos confrères d’Al Ahdath, le TGV a heurté une échelle en fer qu’un groupe d’ouvriers transportait. L’échelle en question devait être collée à un pont en cours de construction entre le quartier Amal 1 et le lycée Ain Harrouda. Les ouvriers ont été surpris par le train qui, roulant à grande vitesse, a heurté l’échelle et l’a propulsée à plusieurs mètres de la voie ferrée.
Lire aussi: Gratuité à bord d’Al Boraq: 100% des places réservées
Le TGV s’est alors arrêté quelques instants pour vérifier qu’il n’y avait pas de dégâts matériels avant de reprendre sa route. Une fois alertés de l’incident, les services de la gendarmerie royale sont intervenus sur place pour ouvrir une enquête et interroger les ouvriers impliqués.
Lire aussi: Suivez en direct l’arrivée d’Al Boraq à Rabat
Al Ahdath précise par ailleurs que la vitesse maximale du train Al Boraq entre Tanger et Casablanca est de 320 km/H, une vitesse qui est réduite à moins de 160 km/H entre Kénitra et Casablanca, en attendant que les travaux pour la voie consacrée au TGV soient finalisées. Pour l’instant, l’ONCF n’a pas communiqué sur cet incident.